Modern technology gives us many things.

Pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam : le commissaire général remercie le Royaume saoudien pour l’octroi de visas supplémentaires aux pèlerins sénégalais

amadou tidiane dia  commissaire au pèlerinageLe commissaire général au pèlerinage a rencontré ce lundi après-midi la presse, pour tirer le bilan de l’étape de Médine qui tire à sa fin après l’arrivée de 8 vols. Pour le Général Amadou Tidiane Dia, tout se passe bien jusqu’ici, malgré quelques problèmes liés à la restauration. Il s’agit en fait du non-respect des clauses signées avec l’ancien commissaire général au pèlerinage, par le logeur qui se trouvait jusqu’à 4 jours du début du pèlerinage, dans l’impossibilité de trouver une cuisine aux restauratrices sénégalaise, faute d’agrément. Ce qui l’a obligé à se rendre deux fois à la Mecque pour rencontrer les autorités parmi lesquelles celles du Ministère du hadj, pour résoudre ce problème. « Nous avons pu trouver une solution, malgré les difficultés et nous allons signer un contrat pour l’année prochaine afin de ne plus vivre une telle situation », a-t-il rassuré. Quant aux restauratrices, elles ont commencé à préparer les repas au grand bonheur des pèlerins des 5 premiers vols qui sont déjà à la Mecque et qui étaient en manque de leur « tiébou dieune national ».

          En ce qui concerne la santé, le commissaire se réjouit du fait que jusqu’à ce jour, aucun cas de maladie grave n’a été signalé. Sur 311 pèlerins consultés, seuls 5 ont été admis dans les structures sanitaires de la ville et 10 au niveau de la mission médicale qui se trouve dans l’hôtel qui abrite les sénégalais.

          168 pèlerins supplémentaires sont venus s’ajouter aux 2400 octroyés à la mission d’encadrement. « Ce qui va causer deux nuits supplémentaires  et d’autres taxes d’hébergement », explique le Général Dia pour qui, « cela va nécessiter des restrictions ».

          Interpellé sur le non-respect des clauses par certains missionnaires, le commissaire s’est voulu clair. « Nous avons recruté 220 missionnaires auxquels il faut ajouter les recrutés locaux. Nous les avons répartis dans les secteurs de la santé, de l’hébergement, du transport, des passeports, de l’accueil, etc… Les responsables de ces secteurs veillent à la bonne marche du travail. S’il y a manquement, nous prendrons les mesures qui s’imposent ici et au retour à Dakar, dit-il de manière catégorique », avant d’ajouter qu’ « il est gênant de constater qu’un missionnaire se cache et ne travaille pas ».

          De 2400, les pèlerins encadrés sont passés à 2650. Pour le commissaire général « c’est l’expression de la bonne entente entre le Royaume d’Arabie Saoudite et le Sénégal ». Il en a profité pour remercier les autorités saoudiennes qui ont accordé à notre pays ces visas supplémentaires.

          Le Général Dia s’est dit satisfait du travail des missionnaires à Médine et du bon comportement des pèlerins sénégalais.

 

Samba Mangane

Les commentaires sont fermés.