Modern technology gives us many things.

PDS : ‘’Omar Sarr ne doit rien imposer, ce sont les militants de bases qui…’’ selon

Le parti démocratique sénégalais de Bignona ne veut plus que la direction de son parti décide pour la base. Les camarades d’Omar Sarr veulent une responsabilisation joachin colydes militants à la base en leur laissant le soin de choisir eux-mêmes leurs dirigeants au niveau des instances du parti. Ils veulent aussi  choisir eux-mêmes leurs candidats aux différentes élections ; « on fait toujours un semblant d’investiture alors que le parti a déjà fait ses choix » a dit Joachim Coly chargé (photo) des élections de la fédération départementale de Bignona.
Et le PDS de Bignona veut qu’il y ait des ruptures à ce niveau pour mieux démocratiser la vie de leur parti. Les libéraux de Bignona ne s’en arrêtent pas là car ils vont plus loin en exigeant « une gestion transparente et concertée des ressources matérielles et financières du parti.
Depuis la perte du pouvoir en 2012, les libéraux de Bignona ont constaté une léthargie dans leur formation politique. Selon eux, cette situation est inhérente à tout parti qui perd le pouvoir mais cela est accentué par la démission de certains de leurs hauts responsables entre autres. Même au niveau local, ils ont fait savoir qu’aucune instance ne fonctionne.  Pour redynamiser leur parti en vue de prendre part aux locales prochaines dans un hôtel de la place plus de 150 responsables issus des collectivités locales. L’objectif principal de ces deux jours de conclave est de d’arrondir les angles sans faire le procès qui que ce soit pour aller à l’assaut des suffrages des populations et remporter les élections prochaines. Pour cela il a fallu, à l’issue des travaux, mettre sur pied une structure légère de pilotage avec un plan d’action établi qui devrait démarrer aussitôt après et aller vers une assemblée générale dans les semaines à venir. Au cours de leur rencontre, les libéraux ont appris le nom du candidat de l’APR (parti du Président de la République) pour la mairie de Bignona. Mais ce fut une réaction de mépris et  de regret de la part du coordonnateur du comité d’initiative, Mr Joachim Coly. Pour lui, « les gens doivent être plus sérieux dans le choix de leur candidat ».
Il pense que « la gestion d’une mairie comme celle de Bignona requiert qu’on est une certaine  expérience, il ne suffit pas seulement d’avoir un bon niveau d’étude ». Mais comme il en est ainsi, Mr Coly pensent que « le PDS part avec plus de 80% de chance de gagner les locales car avec ce candidat de l’APR et ceux des autres partis connus, il n’y aura pas de match car tous les candidats déclarés n’ont pas le profil du poste de plus, les populations sauront faire la part des choses pour confier leurs destinées à des gens avertis et qui connaissent les réalités locales».
Mamadou Lamine Badiane/
Bignona.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.