Modern technology gives us many things.

Papa Massata Diack déplore : ‘’le Budget du ministère des Sports au Sénégal équivaut à celui de la fédération nigériane de Football’’

papa massata diack 1Lors du Forum national sur la contribution du secteur du sport à la croissance économique et à la création d’emplois, plusieurs panélistes ont exposé des stratégies pour démontrer que le sport peut participer au développement d’un pays. Parmi ces stratégies, celle de Papa Massata Diack, expert consultant en sport, agent marketing des Lions en 2002 et conseiller marketing de L’IAAF qui a séduit les participants.

M. Diack a, dans son intervention mis l’accent sur la mauvaise volonté politique de l’état pour que le sport dans sa globalité se développe et la faiblesse du budget du ministère des sports qui est l’équivalent du celui de la Fédération nigériane de Football.

Il a fourni des exemples qu’il a vécu dans différents pays africains au total dix-neuf (19) tels que l’Afrique du Sud au temps de Nelson Mandela  et le Nigéria pour ne citer qu’eux.

 M. Diack, comme pas mal d’intervenants, a insisté sur la construction d’infrastructures sportives qui sont les poumons du développement du sport pour toutes les disciplines confondues. 

Il a cité l’exemple du Nigéria qui voulait construire des stades et est passé par des investisseurs étrangers en proposant la construction infrastructures moyennant leur implantation  dans ce pays. Du partenariat donnant-donnant. Ce que les investisseurs ont vite fait d’accepter et l’état n’avait rien à débourser. 

La question qu’il se pose est pourquoi l’état du Sénégal n’a pas établi un code ou statut du sport comme c’est le cas dans beaucoup de pays. 

Il a aussi proposé de faire l’économie du sport en se basant sur les budgets du Ministère des Sports, du CNOSS, de L’ONCAV, des Conseillers Régionaux et Départementaux, des Combats de luttes organisés, les transferts des joueurs entre autres et d’en faire une analyse concrète avec les techniciens du Ministère des Finances et ceux des Sports. Il dit être  prêt à organiser et financer ces journées de réflexion de ces propres moyens. Une proposition approuvée par l’assemblée.  Il a aussi insisté sur la formation des jeunes dans toutes les disciplines sportives. Pape Massata Diack : ‘’Que l’on ne se leurre pas, il faut investir dans le sport pour avoir des résultats tant sportifs qu’économiques’’. Il a cité l’exemple de l’athlétisme mondial qui génère plus de 565 millions d’euros.

Rien qu’avec la participation du Sénégal à la coupe du monde de football 2002, le budget était de 5 Milliards 466 Millions de francs CFA et que 87% ont été alloués au payement des joueurs. Ceci pour dire le budget du Ministère des Sports doit être revu à la hausse. Le Budget du Ministère équivaut au budget de la Fédération Nigériane de Foot ball et nous voulons rivaliser avec ces pays. ‘’Arrêtons de Rêver bien vrai que le Nigéria a plus de ressources que le Sénégal, mais il y a le minimum à faire’’.

Il a rappelé que la participation du Sénégal à la coupe du Monde a boosté l’économie du pays à travers le tourisme et surtout l’investissement des joueurs qui ont eu à participer à cette compétition.

Pour conclure il ne demande rien d’autre que la confiance pour parachever les conclusions de ce Forum pour que vive le sport dans sa globalité.

A.M.DRAME/Dakar.xibaaru.com

 

Les commentaires sont fermés.