Modern technology gives us many things.

Pape Diouf prépare sa candidature à la mairie de Marseille

pape diouf livreIl n’est pas encore prêt. Pas suffisamment en tout cas pour le dire, là, clairement, en cette soirée pluvieuse, dans ce local associatif bondé de la cité de la Busserine. L’ancien président de l’Olympique de Marseille, Pape Diouf, 62 ans dans quelques jours, n’est toujours pas officiellement candidat à la municipale de 2014. Mais, s’il a fait le déplacement, ce mercredi 20 novembre, jusque dans les locaux de l’association Shebba, havre de solidarité féminine dans ce 14e arrondissement réputé difficile, c’est que sa réflexion a nettement avancé.«Je ne suis pas descendu dans l’arène avant parce que la politique politicienne m’ennuie, glissait-il il y a quelques jours. La seule chose qui me passionne, c’est Marseille, qui, selon moi, a été délaissée par les politiques locaux et nationaux, et pour laquelle j’ai des idées.»Assis sur une longue banquette orientale, costume côtelé et col roulé anthracite, Pape Diouf ne ressemble pas encore totalement à un candidat en campagne. Il écoute avec attention les habitants lui raconter «le racisme et les discriminations quotidiennes», sirote le thé qu’on lui offre, et tente, quand on le questionne de façon pressante sur les municipales, d’éclaircir les raisons de sa présence : «Si je suis là, à l’orée d’une élection qui vous paraît capitale, c’est au titre de citoyen. Je ne suis pas un homme politique. Je n’ai pas de solutions toutes faites à vos problèmes. Je suis comme vous. Venu, presque comme un frère, pour vous entendre.»

 

 (Le Monde 22/11/13)

Les commentaires sont fermés.