Refondation de Rewmi

Ceux qui pensaient que le groupe que dirige Oumar Sarr, pour la refondation de Rewmi, est une coquille vide peuvent déchanter. Lors du lancement du processus, M. Sarr a tiré un bilan satisfaisant du combat qu’il a entamé. « Nous avons un député et 183 élus locaux. Et, sur les 45 départements, 36 sont là avec nous. C’est un bilan assez satisfaisant et nous allons continuer le travail », a-t-il dit avant d’ajouter : « Rewmi déstructuré, vidé de sa substance, ses enfants aux abois, voilà le spectacle qu’offre aujourd’hui le jardin que naguère nous avons gagné sur les épines et dans la douleur ».

Législatives

Parlant des prochaines joutes électorales, il prédit des surprises pour ses détracteurs au sein du parti. « Après les Législatives, il y aura bien des désillusions dans le camp qui s’oppose à nous dans le cadre de la refondation de Rewmi. Il y aura des déceptions et des illusions qui vont disparaître. Nous ouvrons la porte pour que ceux qui hésitent encore à se joindre à nous viennent agrandir cette famille », a-t-il lancé.

Mais il n’y avait pas que les frustrés du parti d’Idrissa Seck qui s’étaient rassemblée au Cices hier. L’Observateur note la présence de Me Nafissatou Diop Cissé, qui a quitté avant de rallier l’APR, Daouda Faye, Talla Diouf, du PDS, Wally Fall, Ousmane Thiongane, même le maire de Thiès, Talla Sylla était de la partiee. « J’ai la capacité de rassembler tout ce monde, parce que j’ai de très bonnes relations avec eux. Même s’ils ont quitté le parti, moi je ne les ai jamais quittés. Nous avons gardé intacte la qualité de nos rapports », a-t-il dit.

PARTAGER

Laisser un commentaire