Modern technology gives us many things.

Ouganda : Le fils du président dément les rumeurs de succession de son père

ouganda fils du présidentLe fils du président Ougandais Yoweri Museveni, le Lieutenant-colonel Kainerugaba Muhoozi, a répondu aux critiques de l’opposition en affirmant que l’Ouganda n’est pas une «monarchie politique» dans laquelle son père va lui remettre les rênes du pouvoir.

Depuis le mois de mai, une rumeur lancée par l’opposition politique en Ouganda fait état de ce que le président Yoweri Museveni, préparerait son fils, le Lieutenant-colonel Kainerugaba Muhoozi, général dans l’armée, à sa succession.

Ce dimanche, le fils du président affirmait dans un communiqué, pour faire taire la rumeur : « L’Ouganda n’est pas une monarchie, où le pouvoir se passe de père en fils ». Cependant le fils du président n’a pas écarté ses intentions politiques : « Choisir comment l’Ouganda est gouverné revient aux Ougandais et non à un seul individu » a-t-il ajouté.

Le mois dernier, cette rumeur qui aurait provoqué des divisions dans l’armée, a été la cause de la fermeture durant dix jours des deux principaux quotidiens indépendants du pays, Daily Monitor et Red Pepper ainsi que de deux stations de radio, médias qui ont relayé l’information.

Le fils du président, qui commande déjà une unité les forces spéciales, a été nommé à la tête de la garde d’élite présidentielle.

Le clan Museveni se retrouve à de hauts niveaux dans l’administration du pays :
L’épouse du président, Janet Museveni , est Ministre de la région de Karamoja, Natasha Karugire , la fille , est la secrétaire privé de son père, le beau-frère , Sam Kutesa est ministre des Affaires étrangères, tandis que le conseiller présidentiel chargé de la défense n’est autre que le frère du président Museveni, le Général Caleb Akandwanaho.

Le président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, n’a pas annoncé s’il se représenterait aux prochaines élections prévues pour 2016.

 

Les commentaires sont fermés.