Modern technology gives us many things.

Ouattara demande aux ivoiriens de faire table rase du passé

ado dominiqueLe président ivoirien en visite d’Etat dans la région du Bélier a animé un meeting à Djekanou à la place publique de la dite localité qui porte désormais son nom, après la mise en service d’une station de pompage à Kimoukro, un village situé à quelques encablures du chef lieu.
Venu selon lui rendre visite à son aîné, le maire de Djekanou, le doyen Abdoulaye Diallo, Alassane Ouattara a adressé un message de rassemblement et de réconciliation en présence du nombreux public massé sur le site où a eu lieu le meeting.
“Je suis venu voir mon aîné, le doyen Abdoulaye Diallo. Je peux te dire que tu peux compter sur moi. Nous tiendrons notre promesse à Djekanou. Je voudrais dire à tous ceux qui vivent en Côte d’Ivoire de se rassembler et de faire avancer le pays, ” a déclaré le chef de l’Etat ivoirien.
Rendant hommage au peuple baoulé pour l’avoir voté massivement au second tour, Alassane Ouattara a à l’occasion salué les actions de son doyen, Diallo et son aîné Bédié.
“Je voudrais vous féliciter. Si le centre a voté massivement pour moi au second tour, c’est grâce à Bédié et au doyen. Grace à vous nous avons avancé. Le est en sécurité, les investisseurs viennent nombreux,” a martelé Ouattara.
La paix étant la chose la plus précieuse, pour le développement, il a exhorté ses compatriotes à la préserver.
“Ceux qui savent pardonner sont les plus grands en réalité. La Côte d’Ivoire mérite qu’on pardonne pour aller de l’avant. La Côte d’Ivoire est au travail. Mon ambition est de continuer et de renforcer notre action,”a-t-il ajouté.
Comme à Attegouakro hier, le chef de l’Etat ivoirien a rassuré les chefs traditionnels et rois de la région du Bélier que leur statut sera devant les députés en début d’année 2014.
Rappelons enfin que lorsqu’il rendait hommage à la famille Diallo, le chef d’Etat ivoirien avait fait un clin d’oeil à Sidy, le président de la Féderation ivoirienne de Côte d’Ivoire.
“Merci pour les victoires. Je sais que les éléphants iront loin au Brésil,” a- t – il conclu.
Avant l’intervention du chef de l’Etat le premier adjoint au maire et le député avaient salué son déplacement à Djekanou.

KOACI

Les commentaires sont fermés.