Modern technology gives us many things.

Ouakam menace l’Etat : Pas d’élection en 2019 si on ne libère pas…

0

L’emprisonnement des 7 jeunes de l’Us Ouakam suscite la colère de leurs parents ainsi que des habitants de  ce village. Pour le faire savoir, ils ont  organisé une grande Assemblée générale qui a vu la participation des dignitaires léboue, des supporters ou membre du club fanion de cette localité.

Selon eux, le long séjour de ces jeunes à Rebeuss est, non seulement incompréhensible, mais illégale. C’est d’ailleurs dans ce cadre qu’ils ont demandé à l’Etat de rectifier le tir en les faisant sortir de prison.

Sur leur lancée, les Ouakamois préviennent le chef de l’Etat qu’il n’y aura pas d’élection présidentielle dans leur contrée si leurs fils ne sont pas libérés. Et le délai accordé au gouvernement est deux (2) mois. Passé ce délai, ils préviennent qu’ils vont dérouler d’autres plans d’action pour montrer leur courroux.

L’arrestation des 7 Ouakamois fait suite aux  échauffourées entre l’Us Ouakam et le Stade de Mbour survenues en juillet 2017 au Stade Demba Diop, lors de la finale de la Coupe du Sénégal. Ces rixes  avaient fait 8 morts dans les rangs des Mbourois.

Source PressAfrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.