Modern technology gives us many things.

Nkrumah Sané éclaircit l’affaire des 12 démineurs pris en otages

nkrumah sanéNkrumah Sané, le représentant de l’aile dure du Mfdc, établi en France, est d’avis que l’Etat du Sénégal doit immédiatement résilier le contrat avec la société sud-africaine Mechem, qui opère dans le déminage en Casamance au détriment de Handicap international sur le terrain depuis des années.

Cette société sud-africaine n’aurait pas du tout, selon lui, respecté les premiers accords signés en mars dernier, à l’issue d’une réunion de trois jours, tenue en Guinée Bissau avec les principaux acteurs du déminage. C’est pourquoi, il demande à Macky Sall de résilier le contrat avec cette Ong qui, dit-il, a atterri au Sénégal par le biais de Pape Kaly Niasse (ancien militaire), fils de Moustapha Niasse Président de l’Assemblée nationale. «C’est une condition pour le retour de la paix en Casamance. Car, il est inadmissible que des accords signés soient ainsi bafoués par une Ong étrangère», s’est offusqué Nkrumah Sané, non sans approuver la libération des 3 femmes. «En Casamance, la femme est sacrée, c’est pourquoi, nous nous sommes tous investis pour la libération de Fatou Guèye, Fatoumata Diaw et de Sophie Aïdara». Concernant les autres otages, il reste à l’Etat du Sénégal, par l’entremise de son chef, d’apprécier les exigences du maquis». Le représentant du Mfdc en France regrette le fait que tous les démineurs kidnappés, ( Charles Coly Chef de l’équipe, Emile Alampa Sambou, Idrissa Manga, Mohamadou Serigne Diédhiou, Pierre Marie Coly, Aziz Diémé, Gilbert Tendeng, Souleymane Doucouré et Omar Diédhiou Balanta Mané) et les trois femmes soient tous originaires de la Casamance. Une telle situation dénote, selon lui, que le gouvernement du Sénégal n’accorde aucun intérêt au retour de la paix dans cette partie méridionale du pays. Car, dit-il, les mines ne sont pas seulement l’apanage des rebelles, les militaires aussi en posent dans leur stratégie. A propos des arrestations des responsables libéraux et la traque des biens supposés mal acquis, Krumah Sané se veut formel : «seule la Casamance m’intéresse !» dira-t-il. Il appelle Macky Sall, qui tarde à honorer ses engagements de campagne, selon lui, à s’investir pour le retour de la paix en Casamance.

REWMI.COM/SSD

Les commentaires sont fermés.