Modern technology gives us many things.

Nigeria: Goodluck a chaud, il perd la majorité à l’Assemblée

goodluck 1ABUJA, 18 décembre 2013 (AFP) – Le président nigérian Goodluck Jonathan a perdu mercredi la majorité au Parlement après que 37 députés de son parti ont rallié l’opposition, dernières défections en date au sein du parti présidentiel confronté à des divisions sans précédent. Dans une lettre présentée par le président de la chambre basse du parlement nigérian, les 37 députés du parti démocratique populaire (PDP, au pouvoir) ont déclaré rejoindre le congrès des progressistes (APC), privant ainsi le PDP de sa majorité. Les dissidents ont évoqué “des divisions au sein du parti” pour justifier leur choix. Le PDP, majoritaire à la chambre basse du parlement nigérian depuis la fin des dictatures militaires, en 1999, n’a plus désormais que 171 sièges sur 360. Le nombre des soutiens du président Jonathan au sein de sa propre formation politique n’a cessé de diminuer ces derniers mois. Cinq gouverneurs influents du PDP avaient déjà annoncé leur ralliement à l’APC, principale coalition d’opposition, en novembre. Officiellement, ses rivaux critiquent Jonathan pour sa mauvaise gestion de l’Etat, mais selon les experts, la vraie question qui divise au sein du parti présidentiel est celle du scrutin de 2015. Le président devrait être candidat à sa propre succession, bien qu’il ne l’ait pas encore annoncé. Mais des factions au sein du PDP s’y opposent, réclamant qu’il cède la place à un candidat musulman originaire du Nord et respecte la règle non écrite de l’alternance des candidats, entre un natif du Nord majoritairement musulman et un originaire du Sud à dominante chrétienne. M. Jonathan est chrétien et vient de l’Etat de Bayelsa (sud).

Les commentaires sont fermés.