grands chanceliersNIAMEY — La capitale nigérienne, Niamey, abritera à partir de lundi jusqu’à jeudi la 6ème conférence des Grandes chancelleries de l’Afrique francophone subsaharienne et de la France sur le rôle des femmes dans la bonne gouvernance dans les Etats concernés. La réunion vise à créer un cadre d’échanges et de concertation en vue de promouvoir les valeurs d’éthique, de démocratie, du mérite et de l’excellence au sein de ces Etats francophones. Il s’agit, selon les organisateurs, de mettre en relief les impératifs de développement en travaillant à renforcer et à consolider la paix et la cohésion sociale dans les Etats membres. La conférence des Grandes chancelleries de l’Afrique francophone et de la France a été initiée en 2003 au Burkina Faso et se tient tous les deux ans dans l’un des pays membres. Après le Sénégal en 2005, le Mali en 2007 et le Bénin en 2011 au Bénin, c’est autour du Niger d’abriter la rencontre. « C’est une réponse à une demande des Grandes chancelleries faisant partie de l’espace francophone subsaharien et de la France, tout est fin prêt pour que le Niger abrite cette grande rencontre, nous avons reçu une mission et nous allons l’exécuter », a affirmé le Grand chancelier nigérien, le colonel à la retraite Boulama Manga. Dix pays, Bénin, Burkina Faso, Congo, Côte d’Ivoire, France, Guinée, Mali, Sénégal, Togo et Niger prendront part à ce forum.

PARTAGER