Modern technology gives us many things.

Nébuleuse autour d’un marché inachevé de 17 milliards La Direction générale du PAD saisit l’Ige

port de dakar 1Ça sent le roussi chez le Directeur général sortant du Port Autonome de Dakar. En effet, de sources concordantes, un marché juteux estimé à 17 milliards F Cfa inachevé a été découvert, portant sur la réalisation des travaux de dragage de la zone 1 et 2 du port.

Dans le rapport numéro 91-2012 du 10 Octobre 2012 des inspecteurs, nos sources indiquent que des manquements ont été bel et bien notifiés. «Le marché pour un montant estimé à 17 milliards F CFA portant sur la réalisation des travaux de dragage qui étaient prévus à moins 13 mètres de la zone 1 et 2 du port avait été confié par l’ancienne direction aux entreprises Dra-Port et SOMAGEC qui n’ont été exécutés les travaux qu’à hauteur de 10%», indiquent nos sources. Incongruité qui poussera la nouvelle direction du Port autonome de Dakar à saisir l’Inspection Générale d’Etat (IGE) pour vérification. Les mêmes sources déplorent une grosse perte de l’Etat du fait d’un manque à gagner avec certains bateaux qui peinent à entrer dans le chenal sauf en cas de marée haute. Pis, en 2010, des pilotes avaient pourtant saisi officiellement la direction du port sur ces manquements qui, selon eux, portaient un sacré coup aux chiffres d’affaires de la boîte. Aussi, la nouvelle direction a-t-elle commandité 2 bathymétries réalisées successivement par le baliseur du PAD et la société Gammon, sollicitée pour procéder à une contre-expertise et dont les conclusions auraient confirmé les craintes des pilotes cités plus haut. Mais, pour la Direction du PAD, tout est à refaire car, ces travaux qui concernaient, uniquement, les zones 1 et 2 vont désormais s’élargir aux zones 3 et 4. Hormis ces manquements, la Direction, révèlent nos sources, a également découvert une augmentation de salaires de l’ordre de 1,5 milliard francs CFA au niveau du port entre les 2 tours de la dernière présidentielle.

Les commentaires sont fermés.