moussa touré 2Le Président du  parti  Citoyens pour l’Ethique et la Transparence (Cet) / Jariñ Sama Reew, Moussa Touré qualifie de « démagogie » la décision du Président Macky Sall de payer les factures d’eau de ce mois, pour les « victimes » de la grande pénurie d’eau qui perdure. Pour l’ancien ministre de l’Economie et des Finances sous Diouf, les sénégalais sont intéressés à avoir de l’eau plutôt que de payer les factures.  Il s’exprimait samedi à l’occasion de la cérémonie de clôture des cours de vacances scolaires (gratuits) aux trois cents enfants plus de la commune de Gueule Tapée – Fass – Colobane initiés sur les connaissances et la méthodologie.

 

«C’est de la démagogie. A l’heure où il est, les sénégalais sont intéressés à avoir de l’eau. Qu’on nous donne de l’eau d’abord. Il ne faut  pas noyer le poisson même si il arrive que les gens ne paient pas enfin de compte c’est eux qui paient toujours. Si l’Etat se substitue pour payer les factures, toujours c’est  l’argent des sénégalais. C’est de la démagogie poussée à un niveau irresponsable ». Dixit Moussa Touré, Président du  parti  Citoyens pour l’Ethique et la Transparence (Cet) / Jariñ Sama Reew, ancien ministre socialiste de l’Economie et des finances.

En s’exprimant ainsi, samedi dernier, Moussa Touré pointe du doigt l’ « incapacité » de l’Etat à résoudre le problème de la pénurie d’eau qui sévit dans Dakar et ses quartiers périphériques. Pour l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, les décisions du chef de l’Etat « ne sont pas parties pour régler la pénurie d’eau dans un avenir proche ».

« Des situations mineures qui surgissent peuvent se comprendre, mais que tout un pays soit bloqué pendant des semaines, c’est anormal. C’est dommage et triste, parce que tout le monde est devenu spécialiste, technicien, commandant en chef de tout et de rien », a soutenu Moussa Touré, en marge de la cérémonie de clôture des cours de vacances scolaires (gratuits) aux trois cents enfants plus de la commune de Gueule Tapée – Fass – Colobane initiés sur les connaissances et la méthodologie.

Par ailleurs pour Moussa Touré, la sortie de Macky Sall dans le pays de l’Oncle de Sam, déclarant que le fait de brûler les pneus « n’ébranle guère l’Etat est une maladresse inouïe. »

L’ancien président de la Commission de l’UEMOA a aussi laissé entendre que « Lorsque la population a le sentiment que ses problèmes ne sont pas gérés, elle peut, c’est son droit, l’exprimer par des marches ou par le fait de brûler les pneus ». Et de poursuivre : « Un président qui dit, en s’adressant à son peuple, que les cris du peuple ne servent à rien. Je trouve ça(…) stupide. Je peux accepter qu’il le dise à un parti politique (…) mais dire ça à des gens qui n’appartiennent à aucune des entités, est une maladresse inouïe, indigne d’un chef d’Etat », fulmine Moussa Touré. Et d’ajouter « Ils n’ont qu’à s’occuper du problème. Ils sont allés chercher des allemands, des chinois alors que je suis persuadé que dans ce pays il y a des experts suffisants en qualité pour faire le travail.»

Toujours dans son argumentaire, le président de Jariñ Sama Reew impute à ceux qui ont mis œuvre ce projet en 2004, la défaillance de la conduite de Keur Momar. Selon lui, « ils ont exécuté les travaux sans veiller au choix des entreprises, des matériaux et au contrôle. Si on regarde au fond vous verrez bien qu’il y a une gestion désastreuse nourrie de corruption et de détournement à la base ».

Dans un tout autre registre et dans le cadre de la cérémonie de clôture des cours de vacances scolaires (gratuits) aux trois cents enfants de la commune de Gueule Tapée – Fass – Colobane initiés sur les connaissances et la méthodologie, M. Touré n’est pas allé par quatre chemins pour préciser que «l’Education est la base de tout développement.» «Nous croyons au savoir parce que c’est la base de la réussite d’une société. L’éducation est une œuvre qui s’impose à tout le monde.

Le Sénégal  a un besoin important de soutien en Education, il faut que tout le monde s’investisse », a-t-il fait savoir. Cette année, plus de trois cents élèves de la commune ont pu bénéficier de ces cours dispensés par des professeurs qualifiés. L’effort s’est concentré en particulier sur les matières principales telles que les mathématiques, l’anglais et le français pour le cycle secondaire et le Curriculum de l’Education de Base du cycle primaire. Tout ceci pour viser l’excellence scolaire et une remise à niveau efficace des élèves.

Sud Quotidien

PARTAGER