Modern technology gives us many things.

« Mortel combat » pour le contrôle de la Mairie de Bignona ?

mamadou lamine kéîtaLa Mairie de Bignona aiguise bien des appétits et fait l’objet de beaucoup de convoitises. Depuis la chute du pouvoir libéral, la question que tout le monde se pose dans cette commune est : « qui va succéder à Mamadou Lamine Keita (photo) » ? Mais ce que l’on peut affirmer sans risque de se tromper est que ce ne sont pas les candidats qui manquent. Beaucoup ont affiché leur intention de conduire aux destinés de la commune de Bignona. Sur  la longue liste des potentiels candidats, on remarque une forte présence des ténors locaux de Benno Bokk Yaakaar (BBY, coalition au pouvoir) mais les tenants actuels de
la Mairie ne manquent pas d’ambitions pour garder le fauteuil ; on se rappelle qu’il y a quelques jours, les partisans de Mamadou Lamine Keita (PDS), sans porter de gans, ont annoncé la candidature de ce dernier à sa propre succession brandissant comme armes les
réalisations de leur mentor. Dans le camp opposé, chacun y va de sa stratégie et ne semble pas vouloir dévoiler ses plans, on y va avec tact, méfiance et attention car la surprise risque d’être grande au moment de faire le choix. Aucune coordination dans les actions n’est
notée dans la démarche de BBY, chaque parti s’organise comme il peut pour séduire l’électorat. D’un côté il y a le RSD de Robert Sagna dirigé par l’honorable député Ibrahima Sané, l’honorable député Docteur Tété Diédhiou qui a décidé de revenir militer à Bignona après les parcelles Assainies à Dakar, lui aussi, en tant que SG de L’UFD, veut peser de tout son poids. Le grand désordre c’est au niveau du parti de Président de la république, dans  l’APR, on y va dans tous les sens en rangs dispersés, ici personne ne semble vouloir se ranger derrière l’autre et on constate des activités en solo. Tenez, il y a le camp dirigé par Ablaye Badji Ministre Chef de cabinet de Macky Sall qui vient de terminer une tournée dans l’intérieur du département. Qui sera le candidat de cette frange de l’APR ? Mystère. Dans ce même parti, il faut compter avec le Docteur Ndeye Gnima Goudiaby qui a marqué son territoire à Bignona, il y a également Mamina Camara de la météo nationale ou encore Mamina Daffé ex DG de l’Agence Nationale de l’Aquaculture qui a rejoint le parti présidentiel au lendemain de la chute des libéraux le 25 Mars 2012 et pourquoi pas le jeune Ernest
Sambou de l’ANRAC. Mais il faudra aussi compter avec l’UCS et Bokk Gis Gis bien représentés dans la commune de Bignona C’est dire que la bataille pour le contrôle de la mairie de Bignona promet des étincèles dans les airs entre d’un côté les partisans de
même parti ou coalition et de l’autre côté entre camps opposés. Loin de cette course effrénée des pour diriger la commune, la population, elle, dresse plutôt le profil de leur futur  édile et beaucoup de candidats risque d’être disqualifiés d’office.
Nous y reviendront.

L.BADIANE/Bignona.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.