Modern technology gives us many things.

Mor Ngom ne veut pas abattre l’hippopotame de Gouloumbou

La mission du ministère de l’Environnement est de préserver toutes les ressources naturelles, tant les vies humaines que celles des animaux, a dit d’emblée le ministre de tutelle sur l’affaire des hippopotames de Gouloumbou qui défraie la chronique dans la partie Est du pays. « Ces hippopotames ne s’attaquent à l’homme que quand ils sont poussés jusque dans leurs derniers retranchements », a-t-il précisé.
Lors d’une visite de terrain, les techniciens du ministère ont vu des familles d’hippopotames qui étaient retranchées dans le fleuve. Ils sont le plus souvent soit en gestation ou ils ont mis bas. Naturellement, il y a des instincts de protection familiale qui les animent, ont déclaré les techniciens. L’urgence, c’est de renforcer la sensibilisation et l’information des populations qui doivent éviter de déranger la quiétude de ces espèces.
Les dernières victimes de l’hippopotame sont malheureusement des populations maliennes avec qui les populations du Sénégal partagent l’espace fluvial. Le ministre Mor N’gom s’est incliné devant la mémoire des disparus. Pour autant, les autorités sénégalaises n’envisagent pas d’abattre ces hippopotames…

 

1 commentaire
  1. baay Dekkh dit

    Même en Europe quand un animal tue il est euthanasié. Protégé ou non. Faut pas être plus royaliste que le roi. Franchement je ne croyais pas un jour devoir regretter notre bon vieux Wade mais force est de constater que mo meun Macky t eupeuko fiit.
    Comment peut on laisser un ressortissants t sénégalais aussi bandit soit il qui a déjà été jugé par la justice sénégalaise et laisser libre se faire extrader vers l’Arabie saoudite. En plus de ne pas pouvoir protéger les sénégalais on admet devant toute la communauté internationale que la justice de chez nous ne vaut rien. Vu que l’on accepte qu’une personne déjà jugée chez nous se fasse extrader en risquant ma peine de mort. Waay vivement khalifa sall way …idy macky tanor …mbourou fof ko farine

Les commentaires sont fermés.