Modern technology gives us many things.

Mise en oeuvre des protocoles signés avec les Syndicats de santé : Seydou Guèye trace la feuille de route du Gouvernement

Pour améliorer le confort du personnel de la santé et des populations, le Premier ministre a tenu, hier, une réunion avec les Syndicats du Secteur de la santé. Une rencontre, durant laquelle le Gouvernement a tracé une feuille de route pour donner une nouvelle dynamique à la mise en œuvre des protocoles signés.

«Nous avons été d’accord pour le régime de retraite de tout remettre dans le cadre général de la réforme des retraites et la décision a été prise dans le cadre de la loi qui a été adoptée et qui intègre le régime indemnitaire», a déclaré le porte-parole du gouvernement.

Concernant la question du Statut du personnel de la santé dans la Fonction publique, des nouveaux corps, des filières relatives à l’Endss, entre autres, Seydou Guèye ajoute que le Gouvernement «a demandé au ministre de la Santé de présider une réunion de concertations avec un échéancier précis de 15 jours et de se retrouver le 28 février pour discuter de cette question».

Au sujet de l’habitat social, Seydou Guèye donne un délai-ultimatum pour livrer certaines zones. «A la fin du mois de Mars, des zones d’aménagement concertées seront livrées à Richard Toll, Ourossogui, et le Président de la République avait pris la décision de doter le ministère de l’Urbanisme de 3.5 milliards, à la fin du mois de Mars et les besoins en habitat social du personnel de la santé seront pris en compte dans le cadre de ce dispositif», a-t-il promis.

Quid du dossier relatif à Namora et qui est pendant devant la justice? Là, le Porte-parole du Gouvernement révèle encore que «le Chef de l’Etat a pris la décision de venir en appui aux Coopératifs d’habitat, en donnant des dotations foncières au niveau de Lac Rose et d’autres localités pour les permettre de pouvoir trouver des solutions».

Pour les heures supplémentaires, le Gouvernement a promis «qu’à la fin du mois de Mars, la totalité des heures supplémentaires, c’est-à-dire les deux trimestres de retards et les 5 milliards 550 millions F Cfa devront être payés à la fin du mois de mars».

Actusen

Les commentaires sont fermés.