Modern technology gives us many things.

Mimi Touré engage l’Etat dans la réduction des risques de catastrophes

mimi risque« L’Etat va s’engager à prendre en compte la réduction des risques de catastrophes comme priorité politique dans la plupart des documents stratégiques de développement économique et social » a dit Madame le premier ministre Aminata Touré qui s’exprimait au cours d’une réunion sur la réduction des risques de catastrophes avec la représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies chargée de la réduction des risques de catastrophes, Margareta Wahlström, en visite à Dakar pour cinq jours. Xibaaru vous livre l’intégralité de son discours.Djibril Diallo/Dakar.xibaaru

Madame le Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU ;

Mesdames et Messieurs  les Ministres ;

Mesdames et Messieurs les Directeurs nationaux ;

Mesdames et Messieurs,

 

Je voudrais souhaiter la bienvenue à Madame Margareta Wahlström, Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU pour la Réduction des Risques de Catastrophes.

Vous nous rendez visite dans un contexte où le Sénégal fait face, comme la plupart des pays du Sahel, aux risques liés aux phénomènes de changements climatiques, aux risques industriels, technologiques et ceux liés aux infrastructures.

Notre vulnérabilité face aux aléas climatiques a porté préjudice à notre économie. La sécheresse, qui a frappé nos pays dans les années 70, a occasionné un retard dans le développement de l’agriculture, de l’élevage et dans les investissements que l’Etat devait consentir pour l’épanouissement et le bien être des populations.

Ce contexte est aussi marqué par la récurrence des inondations. Lors des dix (10) dernières années, ces inondations ont entrainé perte de vies humaines et perte de biens matériels.

Monsieur le président de la République, soucieux du bien être des populations, a engagé un important Programme décennal de Gestion des Inondations d’un montant de 765 milliards de FCFA, dont la phase d’urgence  2013-2014 est en cours et connait de réels succès, ayant permis cette année, de réduire les risques liés aux inondations.

Ceci s’inscrit dans le cadre des engagements régionaux et internationaux auxquels le Sénégal a souscrit. Parmi ceux-ci, le Cadre d’Action de Hyōgo qui vise à bâtir la résiliencedes nations et communautés face aux catastrophes dans la période 2005-2015.

Au niveau sous-régional, nous nous investissons dans le cadre du CILSS (Comité Inter-états de Lutte contre la Sécheresse au Sahel) dans la recherche de la sécurité alimentaire et dans la lutte contre les effets de la sécheresse et de la désertification, pour un nouvel équilibre écologique au Sahel.

Toutes ces actions sont en cohérence avec notre Stratégie Nationale de Développement Economique et Sociale 2013-2017 et le Plan Sénégal Emergent.

Sous l’impulsion des politiques publiques, des engagements sous régionaux et internationaux en matière de Réduction des Risques, les différents départements ministériels du Gouvernement que je dirige ont eu des résultats probants en matière de formation académique, de santé, d’élaboration de plans d’aménagement du territoire, de plans d’urbanisme et de mise en œuvre de plans d’intervention.

 

L’apport considérable des Collectivités locales, des Partenaires Techniques et Financiers et de la Société Civile a été déterminant pour la réussite des actions entamées et le sera pour les défis majeurs qui se profilent à l’horizon.

 

L’organisme que vous dirigez a appuyé techniquement le processus d’élaboration du cadre d’action post-2015 pour la réduction des risques de catastrophes.

 

L’ouverture du Bureau Régional Afrique à Dakar est une opportunité pour qu’ensemble nous mettions en œuvre ce cadre d’actions, avec l’appui de Monsieur le Président de la République qui, j’en suis sûre, portera très haut, le plaidoyer pour la mise en œuvre des politiques de Réduction des Risques en Afrique.

 

Je voudrais à présent, laisser la parole au Ministre de  la Restructuration et de l’Aménagement des Zones d’Inondations qui va nous présenter les actions menées dans le cadre de la Réduction des Risques par son département, en synergie avec les autres départements

Les commentaires sont fermés.