Modern technology gives us many things.

Nous sommes tous morts avant l’heure !

La mort de l’étudiant Fallou Sene démontre à quel point nos dirigeants se moquent de l’avenir de la jeunesse du pays. C’est une preuve de plus, dans la mesure où les étudiants incarnent l’avenir de notre pays qui aspire à l’émergence.
En effet, en négligeant les étudiants nos dirigeants ne militent pas en faveur de la formation du capital humain de qualité qui demain appliquera nos programmes de développement. Car l’étudiant qui est au centre de ce capital est tué quand il réclame sa bourse ou son aide et pourtant les députés, les ministres, les Directeurs généraux, chargés de missions qui ne sont que de simples employés du peuple sont payés avant la fin du mois même.
Cette situation qui continue dans nos universités déconstruit les avancées notées dans le secteur de l’éducation
Tant que les responsabilités ne sont pas situées une bonne fois, cette négligence deviendra une maladie chronique parce que les mêmes causes reproduiront indubitablement les mêmes effets comme disait l’autre.
Sadibou BA
Citoyen Diourbelois
Jeunesse Debout

Les commentaires sont fermés.