Modern technology gives us many things.

Michel Djotodia affirme avoir le soutien de Paris

michel djotodia« Des crimes odieux et macabres ont été perpétrés lors de cette tentative de coup d’État du 5 décembre 2013. À cet effet, je sollicite solennellement au nom du peuple centrafricain que les Nations unies diligentent une enquête indépendante afin d’établir les responsabilités. Il n’y aura plus de place à l’impunité. Tous les auteurs des atteintes contre les biens, et des violations des droits humains, et ceci sans exception, seront systématiquement traduits en justice et sévèrement sanctionnés.» Ces propos ont été tenus par le président centrafricain,  Michel Djotodia sur les massacres,  qui ont fait près de 400 morts à Bangui, depuis jeudi, dans son pays et a dénoncé une tentative de coup d’Etat. Et ce, après que son homologue français, lui ait adressé des critiques.  « On ne peut pas laisser en place un président qui n’a rien pu faire », a laissé entendre François Hollande.

 Paradoxalement, Michel Djotodia a affirmé, ce lundi, avoir le soutien des autorités françaises. « La déclaration de M. Hollande constitue un important soutien pour la transition qui n’a pas été remise en cause, contrairement aux allégations relayées par certains observateurs. Je demande au peuple centrafricain de s’abstenir de toute manifestation hostile au président français », a dit le président centrafricain, dans une déclaration à la radio d’État.

 

Balthazar xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.