Modern technology gives us many things.

Mécontents, des soldats ouvrent le feu sur un convoi de leur armée

Un groupe de soldats basé dans la ville nigériane de Maiduguri a ouvert le feu, sans faire de victime, sur un convoi transportant un commandant de l’armée, ont rapporté, mercredi, plusieurs témoins de la scène.

Les soldats, apparemment mécontents de leurs salaires et du manque de matériel pour poursuivre la campagne contre la secte islamiste Boko Haram, ont tiré sur le convoi à son arrivée au camp militaire de Maimalari.

Un porte-parole supérieur de l’armée nigériane a confirmé que ‘’quelques perturbations mineures” avaient eu lieu à Maiduguri. Cependant, il a minimisé l’incident qui, selon lui, est une affaire interne entre soldats qui a depuis été résolue.

Il a affirmé que personne n’a été blessé lors de cet incident, qui survient à l’heure où des actions sont en cours pour tenter de retrouver les 200 écolières enlevées le mois dernier par Boko Haram dans une école au nord-est du pays.

La ville de Maiduguri qui jusqu’en 2012 était le siège principal du groupe militant islamiste, a été témoin des batailles rangées entre les troupes gouvernementales et les insurgés de la secte extrémistes ayant revendiqué ces enlèvements.

Les commentaires sont fermés.