Le groupe parlementaire « Liberté et Démocratie » organise aujourd’hui un séminaire de préparation de ses députés en prélude à la séance plénière d’ouverture de la session ordinaire unique de l’année 2017-2018 de l’Assemblée nationale. Son président, Me Madické Niang, a saisi l’occasion pour s’exprimer sur l’affaire Khalifa Sall qui défraie la chronique. A l’en croire, la place de Khalifa Sall n’est pas la prison. Regardez.

PARTAGER