Modern technology gives us many things.

Me El Hadji Diouf, « A l’Apr, il y a des jaloux et nous n’allons pas vendre notre parti à Macky »

Candidat à la mairie de Kaolack, celui qui s’autoproclame « le député du peuple » nourrit l’ambition de diriger le Sénégal, mais voudrait commencer par sa ville natale. Présidant au Conseil régional de Kaolack, la cérémonie de lancement de la semaine régionale de l’animation citoyenne, Me El Hadji Diouf est revenu largement le dossier de la fusion entre son parti et l’Alliance pour la République (Apr de Macky Sall).

me el hadj diouf« Pour le moment, la fusion a été freinée par mon parti. Notre parti attend d’y voir plus clair, nous n’allons pas vendre le PTP (Parti des travailleurs du peuple) pour n’importe quelle raison. (…) Car, à l’Apr il y a des jaloux », répond sèchement dans les colonnes de « L’As » le leader du Ptp avant d’y ajouter que « le président m’a dit : tu dois prendre Kaolack, la développer ».

El Hadji Diouf n’a pas hésité d’extérioriser les raisons principales de sa candidature au poste d’édile de Kaolack. « Jadis deuxième ville du pays, Kaolack est aujourd’hui la ville la plus sale, la pauvre » déplore l’élu du peuple et compte s’appuyer sur une équipe d’experts et de compétences pour redorer le blason de la capitale du Saloum. 

Les commentaires sont fermés.