Modern technology gives us many things.

Me Djibril War : « Les socialistes n’ont pas été à la hauteur, ils ont montré leurs limites »

Djibril warxibaaru.com – Les socialistes n’ont pas été à la hauteur de la gestion du pouvoir que l’on attendait d’eux. Ou du moins « ils ont montré leurs limites », a déclaré Me Djibril War, responsable de l’Alliance pour la République (Apr) a sa sortie de la prison de Rebeuss, ce lundi, où il avait rendu tout « naturellement » une visite à Karim Wade.

«Membre de la famille libérale, formé à la bonne école », comme il l’affirme, Me War explique qu’il est passé voir naturellement le fils de l’ancien Président Me Abdoulaye Wade, qui est un frère au-delà des considérations politiques. « J’étais un militant du Pds et je suis très lié à Karim Wade. Je considère son papa comme le mien. Karim a grandi devant moi », argue-t-il dans un entretien accordé au quotidien « L’Observateur » de ce mardi.

Par ailleurs député et président de la commission des lois de l’Assemblée nationale, Me War, dont la dite commission est en préparation des visites hivernales pour s’enquérir de la situation des détenus, est revenu sur la question des retrouvailles de la famille libérale qu’il a abordée avec Karim Wade en prison. Et c’est pour dire : « Macky Sall avait parlé, en son temps, de compromis historique, mais moi, je vais plus loin. C’est plutôt un compromis biologique de survie de la famille libérale et la continuation du pouvoir entre les mains des libéraux comme le père Wade l’avait théorisé. Cela doit être une réalité. » Poursuivant sa réflexion, Me War déclare tout de go : « Les socialistes ont montré leurs limites, n’en déplaise à ceux de mon propre camp. » D’ailleurs, « Macky Sall est un libéral qui a été formé à la bonne école avec comme professeur, l’éminent Abdoulaye Wade. On ne peut pas l’occulter. Macky Sall a montré qu’il est un pur produit de la famille libéral en étant, dans tous les postes qu’il a occupés, le meilleur de sa génération », soutient-il. D’après lui, il n’est pas question, aujourd’hui, de freiner cette dynamique. En effet, « l’idéal qui nous unit transcende même les contingences politiques. Les alliances se font au gré des opportunités. Je n’ai rien contre, mais que des socialistes nous donnent la leçon en brandissant des menaces, cela me fait rire », exprime-t-il. Non sans marteler : « J’ai ma liberté de pensée et d’opinion et c’est cela qui fait un homme d’Etat. Ce que je disais à Wade, c’est cela que je dirai à Macky Sall. »

Balthazar xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.