Modern technology gives us many things.

Me Amadou Sall : « Pourquoi le Pds ne pouvait pas se ranger derrière Khalifa »

Pour Me Amadou Sall, Khalifa Sall ne pouvait pas occuper légitimement la position de tête de liste de la coalition Mànkoo Taxawu Senegal devant le Pds, qui est « la première force politique du pays ».

« Nous étions prêts à accepter tous les compromis possibles, mais pas au point de nous laisser marcher sur les pieds », a lancé le responsable libéral qui souligne dans L’Observateur repris par Seneweb que « toutes les consultations électorales établissent indubitablement » que le Pds est le parti d’opposition numéro 1.

L’ancien ministre de la Justice de Wade d’ajouter : « Nous ne pouvons accepter qu’on nous dise : « Nous prenons la tête de liste et c’est non négociable ». Rien ne peut justifier cet aveuglement, sauf peut-être la décision déjà prise de ne pas continuer avec nous, ce que certains ont dit dès le départ ».

Après la désignation de Khalifa Sall comme tête de liste de la coalition Mànkoo Taxawu Senegaal, le Pds, avec des partis comme Bokk Gis Gis, Aj et le mouvement Tekki, a mis sur pied Wattù Senegaal pour les Législatives du 30 juillet prochain. Cette coalition a choisi Abdoulaye Wade comme tête de liste.

Les commentaires sont fermés.