Modern technology gives us many things.

Max Gradel (milieu de terrain ivoirien) : ” rien n’est encore acquis “

max gradelDeux années passées au sein des Eléphants, Max Gradel fait, déjà, figure de plus ancien de la jeune génération promise à perpétuer l’héritage des devanciers.

Max veut gravir les échelons en s’invitant au Mondial brésilien de juin 2014, même si ‘’ rien n’est encore acquis’’ selon lui.

Le sociétaire de l’AS Saint-Etienne (France), éloigné des stades pendant 3 mois, pour rupture de ligaments croisés, retrouve la sélection ivoirienne où il fait office de ‘’jeune doyen’’ pour la génération montante.

Pour le match décisif contre le Sénégal, Max Gradel affiche une sérénité. ‘’ Le match c’est samedi. Et c’est samedi qu’il faudra jouer le match. Il ne faut pas essayer de le jouer avant. La meilleure chose à faire c’est de rester concentré et d’oublier le résultat du match aller’’ lâche-t-il.

La stratégie de Gradel pour sortir de la trappe sénégalaise est de ‘’ jouer regroupés, l’un pour l’autre, avoir confiance en nos partenaires et nous battre pour nos coéquipiers’’ indique-t-il, joutant que le groupe doit être soudé sur le terrain tout en démontrant cette envie de gagner ensemble’’

Un état d’esprit qu’il avait, déjà, ressenti au match aller à Abidjan et qu’il souhaite ‘’ rééditer’’ à Casablanca avec ses partenaires. Car, prévient-il ‘’ rien n’est encore acquis mais nous tenons à ce Mondial “.

“Nous ferons tout pour nous qualifier’’, rassure Max Gradel qui espère réaliser son rêve de ‘’ participer à un mondial qui de surcroît va se dérouler au Brésil, le pays du football’’.

 

Les commentaires sont fermés.