Modern technology gives us many things.

Mansour Ndiaye accuse Macky de vouloir mettre la main sur les réserves foncières du Sénégal

mansour ndiaye 1Communiqué de presse

Code général des collectivités locales : DOOLEY YAAKAAR en croisade contre le chef de l’Etat sur son projet de vouloir mettre la main sur  les réserves foncières du pays

Le khalif général des Mourid, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké,  à l’occasion de la 119 e édition du grand Magal de Touba, a appelé à un dialogue sincère entre le parti au pouvoir et l’opposition. Une occasion pour le leader du parti UDR/Dooley Yaakaar (Union pour la démocratie et la Réforme/ Force de l’Espoir) qui, après avoir salué cet appel du khalif, de rappeler que, depuis les élections, les acteurs de Benno Bokk Yaakaar ont eu à demander un cadre de dialogue sincère pour accompagner le président et mobiliser les forces vives de  la nation au service du développement du pays. Mais que Nenni ! Plutôt une radicalisation de la part du président de la République, Macky Sall, de vouloir surtout orchestrer le pays pour mettre la main sur les terres, les ressources des terroirs, sur les réserves Foncières en installant, en perspective des locales, des comités départementaux de campagne avec ce code général des collectivités locales.

Deux raisons expliquent cette position de Mansour Ndiaye :

D’abord, en faisant passer le code en procédure d’urgence à l’Assemblée Nationale pendant que la caravane de sensibilisation sur l’acte 3 de la décentralisation était en cours….. Un code dont les députés n’ont pas eu le temps d’examiner le projet et un dialogue qui ne dit pas son nom.

Ensuite la question des incompatibilités et des cumuls de fonction n’est pas pris en compte dans ce nouveau projet alors que cela a été bel et bien un point fortement exprimé par les acteurs politique, de la société civile.

Ainsi, pour le leader de Dooley Yaakaar, Macky Sall est en passe de chambouler l’administration du territoire national avec sa politique de communalisation ou encore sa réforme dénommée Acte III de la décentralisation en passant par la douzième législature et  la « majorité mécanique » du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar.

Le cas de Dakar, ils vont le morceler en créant un désordre pour des raisons de positionnement politique.Ils veulent juste prendre le contrepied de Khalifa Sall. Et cela, sans égards des consultations qu’il avait démarrées et qu’il devait clôturer par une seconde rencontre de partage pour obtenir un large consensus autour des conclusions retenues. Il a décidé de passer outre et de faire du forcing.

Ainsi, il en appelle au mouvement paysan pour qu’il soit debout et qu’il joue le mouvement de veille citoyenne pour empêcher la radicalisation de l’Apr de vouloir morceler les terres. Parce que les sénégalais ont le droit de se prononcer sur le code.

Mansour NDIAYE qui estime que l’idée de changer la gouvernance locale demande toujours une perspective, soutient, en outre que ces manœuvres politiciennes de Macky Sall ne vont pas prospérer. 

Maïmouna Faye

Journaliste

Les commentaires sont fermés.