mame bassine niangLa première femme avocate au Sénégal est décédée ce matin dans maison de Fann Résidence après une très longue maladie. Elle avait un diabète de type 2.

Mame Bassine Niang est née au Sénégal en 1951. Elle est la fille de Bouna Sémou Niang et de Mbayang Madjiguène Débo. Après des études de droit, elle devient la première femme noire avocate au barreau de Dakar en 1975. Elle est membre fondateur de l’Association des juristes sénégalaises (Ajs) et vice-présidente de la Fondation Internationale des Femmes Juristes (FIDA). Spécialiste en politique internationale, elle est membre de plusieurs organisations et participe régulièrement à des missions d’études juridiques et politiques.

Mame Bassine Niang a joué un rôle important dans les médiations politiques au Sénégal et en Afrique dans les années 80 et 90 avec l’Organisation nationale des Droits de l’Homme (Ondh). Aux premières heures de l’alternance, Me Mame Bassine Niang était très présente dans l’équipe du président Abdoulaye Wade. Avec un brillant parcours de juriste, elle a hérité du poste du Haut-commissariat des Droits de l’Homme. Une structure qu’elle a dirigé plusieurs années avant d’être terrassée par le diabète. Au mois de mai 2007, elle quitte le Sénégal pour Paris pour des raisons de santé.  Depuis cette date, elle n’a plus jamais repris fonction au niveau du Haut-commissariat des Droits de l’Homme.

Depuis plusieurs mois, Me Mame Bassine Niang n’était plus visible. Diabétique de type II, d’aucuns soutiennent que ses deux jambes avaient été amputées il y a trois ans

Penda Sow/Dakar.xibaaru.com

 

PARTAGER