Modern technology gives us many things.

Mali/Sondage-Présidentielle 2013 : Soumaila Cissé en tête aux premier et second tours

soumaïla cissé 2La Société Malienne de Sondages  (SMS), société privée, se propose d’effectuer six sondages dans la perspective de la présidentielle malienne du 28 juillet 2013. Les Résultats du premier sondage donnent le candidat de l’URD SOUMAILA CISSE en tête du Premier tour, comme au second tour. Détails

 A la question : Pour qui voterez-vous si le premier tour de la présidentielle malienne se tient dimanche prochain ?

*41,2% des personnes interrogées, répondent « Soumaïla Cissé », candidat de l’URD

*A la même question, 19, 87 %  des personnes interrogées répondent « Dramane Dembélé », candidat de l’Adéma

*A la même question, 10, 3 % des candidats optent pour Ibrahim Boubacar Kéita (IBK), du RPM.

*A la même question, suivent Modibo Sidibé, (8, 7%),  Me Mountaga Tall, du CNID,  (6, 7%),  Tiébilé Dramé du PARENA, (5, 9%), Soumana Sacko du CNAS, (4, 1%), et six autres candidats se partagent le reste des intentions de votes.
En cas de second tour, quel que soit l’adversaire qu’il rencontre, Soumaïla Cissé est donné gagnant par les personnes sondées. Le candidat de l’URD recueille 63% des suffrages exprimés si son adversaire du second tour est le candidat de l’Adéma, et 71%, si l’adversaire s’appelle Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) du RPM
Autre question posée aux personnes interrogées

 « Quelle est à votre avis, le candidat à même de résoudre les problèmes auxquels le pays est confronté » ?

*75% des personnes interrogées répondent Soumaïla Cissé.

*Sur le positionnement des militaires de l’ex-junte, 81% des personnes interrogées « estiment » que IBK est leur candidat.

*Sur le positionnement de la France, 72% des personnes interrogées, affirment qu’ « en réalité, Paris ne soutient aucun candidat », mais que la France « veut des élections rapides pour ne pas s’enliser » au Mali.

Autre enseignement de ce sondage réalisé selon la méthode des quotas, le FDR, qui constitue le regroupement des partis politiques et des associations anti-coup d’état du 22 mars 2012, apparaît  comme le regroupement « le plus solide, le plus crédible» de la classe politique malienne.
81% des sondées, « espèrent vivement » que le futur président malien sera issu des rangs du FDR.

Boubacar TRAORE, Société Malienne de Sondages

Les commentaires sont fermés.