Modern technology gives us many things.

Mahammad Boun Abdallah Dionne, l’homme qu’il faut à la place qu’il faut

Le Premier Ministre Boun Abdallah Dionne comme à son habitude, n’a pas attendu longtemps pour répondre aux attaques d’Idrissa Seck manifestement atteint par la furie de vaincre aux prochaines élections et qui a du mal à accepter de voir le Président MackySall aux commandes d’une République qui lui a fait confiance avec un score historique de 65%.

S’adressant à la jeunesse, le Premier Ministre lui demande de « se méfier des spécialistes du découragement national. Ces troubadours de droite comme de gauche, sont des spécialistes de l’incantation du verbe et du découragement ».

Le Premier Ministre n’est pas à sa première sortie pour prendre la défense de MackySall. A chaque fois que de besoin, il a monté au créneau pour ne pas dire au charbon pour porter la réplique et le plus souvent l’estocade à des opposants en mal de repères.

Quand Abdoul Mbaye, Ousmane Sonkoet bien d’autres se sont érigés en champions de la délation et de la diffamation face au Président de la République et ses proches, personne n’a oublié sa sortie qui a été assortie d’un discours magistral sur le pétrole et les mines et ses promesses tenues de mettre en place des instruments de contrôle.

Ce que nous voulons dire par là, c’est que ce vaillant fils de Gossas qui est Boun Abdallah Dionne est la fierté de son terroir et du Sénégal pour avoir réhabilité la fonction de Premier Ministre dont l’utilité avant lui, était sujette à caution.

Il était, si vous vous en rappelez, question de suppression de ce poste alors que d’autres l’avaient géré avant lui avec les résultats que l’on sait. D’ailleurs ce débat date de la gestion calamiteuse de Wade qui avait  eu beaucoup de maille à pâtir avec Idrissa Seck avant d’avoir beaucoup de satisfaction avec MackySall en tant que Premier Ministre.

Aujourd’hui, personne ne se pose plus la question de l’utilité du poste. Ce débat est oublié depuis le 06 juillet 2014 date à laquelle le Président MackySall a porté son dévolu sur son ami et ancien collaborateur MahammadBoun Abdallah Dionne.

Un choix mûrement réfléchi d’autant plus que c’est le premier Ministre qui est souvent le Directeur des campagnes électorales.

Il a, à ce propos, remporté haut la main les législatives de juillet 2017 à la tête de la coalition Benno BokkYakaar. Ceux qui disait d’une façon péremptoire qu’il « était un technocrate dépourvu d’expérience en matière politique » se sont vite rendu compte d’avoir trop vite parlé. Le Duo Boun Abdallah-Ahmadou Bâ a fait un travail remarquable pour ne pas dire spectaculaire.

Cet ingénieur qui a longtemps servi la communauté internationale dans des secteurs stratégiques est en train de démontrer que le président MackySall a fait le juste choix, celui de jeter son dévolu sur un homme compétent, intègre, patriote, discret et loyal.

C‘est cela MahammadBoun Abdallah Dionne. Celui qui va certainement diriger la campagne à la prochaine présidentielle, le chantre du Plan Sénégal Emergent (PSE) qu’il a aidé à faire connaître au niveau des populations. L’avocat du PSE parcours le pays, rencontre les diplomatiques, la société civile et les populations pour davantage matérialiser cette mission du Président de la république qu’il avait résumée en deux mots : ‘’Au travail’’.

C’est pourquoi, de notre côté, nous sommons nos compatriotes à davantage être au travail en évitant les discours creux de personnes égarées et en mal de popularité.

Les Sénégalais nous ont fait confiance et continueront à le faire tant que nous serons à la tâche et que nous continuerons à les satisfaire dans les multiples programmes du Président de la République que sont le PSE, le PUDC, les Bourses familiales, le CMU, la Carte d’égalité des chances, le PRODAC, etc.

Nous souhaitons également que l’APR resserre davantage ses rangs pour une unité du parti face aux échéances électorales à venir et que la coalition Benno BokkYakaar soit davantage élargi aux différents mouvements de soutien et de la société civile sans oubli les partis politiques qui lui tendent la main.

Si nous améliorons notre communication et peaufinons nos stratégies, le Président Macky n’aura pas besoin d’aller au second tour.

 

Ousmane Wade

Coordonnateur ‘’Une famille un toit’’

Directyeur général de l’Habitat social

Responsable politique APR à Colobane (Gossas)

 

Les commentaires sont fermés.