Modern technology gives us many things.

Magal Touba 2013 : Macky Sall et Touba: Les dessous d’une accalmie

macky magal 3

La visite de Macky Sall à Touba, sur fond de promesses, semble marquer une nouvelle étape dans les relations entre ce dernier et la communauté mouride.

“Mon vœu pour Touba, je ne vais pas le dire ici ; je préfère agir au lieu de parler”. Les propos sont du président de la République, Macky Sall, avant-hier, lors de sa visite à Touba ; ils témoignent de la normalisation des relations entre lui et Touba. Décrit par certains comme l’antithèse de son prédécesseur, Abdoulaye Wade, connu pour sa “générosité débordante” vis-à-vis de Touba – au point de frustrer d’autres foyers religieux -, Macky Sall semble vouloir se rattraper en multipliant depuis quelque temps des actes à l’endroit les foyers de la ville sainte.

Après avoir concrétisé une vieille doléance qui est de faire du jour du Magal une journée chômée et payée, le président s’est beaucoup investi dans la résolution du différend entre la famille de feu Serigne Saliou Mbacké et Ali Dangote, homme d’affaire nigérian qui construit une cimenterie au Sénégal. Lequel a accepté de verser 6 milliards aux héritiers de Serigne Saliou pour son empiétement sur les terres de ce dernier. Comme pour prouver davantage sa bonne foi à la communauté mouride, le président Sall s’est engagé, avant-hier, à “faire mieux” qu’Abdoulaye Wade pour Touba en termes de réalisations.

“Quand je vais accomplir mes souhaits pour la ville sainte, alors tout le monde verra. Nous avons déjà commencé certaines choses en dépit de la situation que nous avons trouvée sur place. Ce que je souhaite pour Touba va au-delà de ça”, a déclaré Macky Sall qui a promis de réaliser l’autoroute Diamniadio-Touba. Mieux, il a donné des gages au Khalife général des mourides, Serigne Sidy Mactar Mbacké, préoccupé par la “situation des agriculteurs et des personnes démunies”. “Je fais tout mon possible pour satisfaire ce besoin, promet-il. Ce souhait est en conformité avec notre vision qui est de renforcer les liens de solidarité, de relancer la croissance”.

Retombées politiques

Toutefois, ces promesses sont loin d’être désintéressées. Assurément, Macky Sall en attend des retombées politiques. Car, en annonçant des chantiers à quelques mois des élections locales, il fait un clin d’œil au “deux millions voire trois millions de fidèles” qui se retrouvent à Touba pour le Magal, comme il l’a lui-même constaté. Les élections locales étant un rendez-vous très déterminant pour son parti, le président, en quête d’un second mandat, ne voudrait pour rien au monde s’aliéner l’électorat mouride. Quitte à verser dans la démagogie comme tout politicien.

Mais la tâche ne sera facile. Certaines forces, sevrées aujourd’hui des largesses de Wade, s’évertueront à alimenter des foyers de tension sur l’axe Touba- Palais de la République. On se souvient d’ailleurs de la levée de boucliers de certains jeunes marabouts suscitée par les propos du candidat Macky Sall, au second tour de la présidentielle. Ce dernier, répondant à une question d’un journaliste, avait soutenu que “les marabouts sont des citoyens comme tout le monde” et qu’il ne saurait y avoir de favoritisme. Ces propos considérés comme “outrageants” avaient obligé, à l’époque, le challenger de Abdoulaye Wade à préciser sa pensée.

Plus récent, l’affaire opposant Dangote et la famille de Serigne Saliou qui avait fait couler beaucoup d’encre. Dans cette affaire, certains n’avaient pas hésité à traiter le président de “courtier” pour le compte du milliardaire nigérian. Mais les propos du porte- parole du Khalife, Serigne Bass Abdoukhadre, tenus à l’endroit de Macky Sall, ont de quoi rassurer ce dernier. “Serigne Touba a dit qu’il ne faut remercier une personne, mais les actes qu’il a posés ; Et vous (Macky Sall), vous posez des actes”.

Les commentaires sont fermés.