Modern technology gives us many things.

Macky va à Paris pour le Sénégal Emergent et Obiang reste chez lui pour la Guinée Emergente

obiang émergentAu moment où l’Etat chante sur tous les toits qu’il va à paris pour chercher près de 2000 milliards pour son Sénégal Emergent, le président de la Guinée Equatoriale montre qu’on peut faire le contraire. Rester chez soi et attirer les investisseurs c’est le système employé par Obiang Nguéma pour lancer le forum GEE « Guinée équatoriale Emergent »

Le Forum GEE

Situé à Malabo, le forum  « Guinée équatoriale émergent »qui se tient les 3 et 4 février 2014, réunit des représentants de groupes d’investissement et d’entreprises issus des communautés internationales, régionales et nationales.  Il vise à offrir la meilleure opportunité pour les investisseurs internationaux de connaître le potentiel de la Guinée équatoriale et d’élaborer des stratégies directement avec les représentants gouvernementaux.

MALABO, Guinée Equatoriale, 4 février 2014/ Lors de l’ouverture de «Emerging Equatorial Guinea» (La Guinée équatoriale émergente) le Symposium de 2 jours sur la diversification économique du pays, le gouvernement équatorien a annoncé qu’il s’est engagé à soutenir les investissements étrangers en allouant un fonds de co-investissement (FCI) d’un montant de 500 milliards de francs CFA (équivalant à 1 milliard USD).

« L’affectation de ce fonds de co-investissement témoigne de l’engagement du pays à jeter les bases d’une diversification économique pour assurer une croissance durable et créer plus d’emplois dans notre pays. Nous bénéficions d’une incroyable manne pétrolière, que nous avons l’intention d’utiliser pour poser les bases de notre pays émergent, par le biais d’un plan ambitieux de diversification économique et d’un plan d’industrialisation », explique Marcelino Owono Edu, ministre des finances et du budget de Guinée équatoriale.

Face à une assemblée de plus de 700 entrepreneurs, investisseurs et analystes, spécialistes et représentants d’agences de développement, réunis pour l’occasion, le ministre des finances équato-guinéen a indiqué que le fonds a pour objectif d’encourager la stratégie globale de l’État visant à diversifier l’économie au-delà du secteur pétrolier et gazier, sur lequel s’est appuyée sa récente croissance, pour parvenir à un système économique plus équilibré, moins vulnérable aux fluctuations mondiales de l’offre et de la demande de pétrole.

Au cours des 3 prochaines années, le fond soutiendra le développement du pays autour des secteurs économiques clés qui ont été identifiés pour le développement industriel avec le secteur privé international : l’agriculture et l’élevage d’animaux, la pêche, la pétrochimie et l’exploitation minière, le tourisme et les marchés financiers.

AGRICULTURE & ÉLEVAGE

Plus de 100 000 hectares de terres arables disponibles ; climat chaud avec des espèces végétales très précieuses ; industrie du bois, exemple suivi du Gabon.

PÊCHE

Une zone économique exclusive (EEZ) étendue et des eaux territoriales pleines d’espèces marines commercialement prisées.

PÉTROCHIMIE ET EXTRACTION MINIÈRE

Principal producteur de pétrole de la région CEMAC, avec des opportunités pour développer davantage les gisements de gaz naturel et de pétrole inexploités ; un positionnement géographique et un port en eau profonde.

TOURISME

Des terres et des paysages marins préservés, des infrastructures existantes de haute qualité, un climat favorable et une stabilité politique constante.

SERVICES FINANCIERS

Une volonté politique de créer un environnement favorable, d’encourager le développement de services financiers et d’offrir une grande variété de produits et d’instruments à un large éventail de clients internationaux.

Le fonds de co-investissement (FCI) a été alloué pour les trois prochaines années en fonction des meilleurs réservoirs de potentiel de croissance.

Avec l’annonce du fonds de co-investissement, le Symposium intitulé « Emerging Equatorial Guinea » (La Guinée équatoriale émergente) suscite l’essor des investissements. Cela prendra la forme de signatures de protocoles d’entente entre des entreprises internationales et des contreparties locales au cours des 2 jours du forum, dans la mesure où l’événement fait suite au processus global d’investissement.  Et tout ceci sous la Haute Autorité de Son Excellence M. Obiang Nguema Mbasogo, Présidentde la République de Guinée Équatoriale



Les commentaires sont fermés.