macky nelsonL’ancien président sud-africain Nelson Mandela, décédé jeudi soir à l’âge de 95 ans, « appartient à l’histoire et à l’héritage commun de l’humanité », déclare le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall, dans un message de condoléance adressé à son homologue Jacob Zuma.

« L’Afrique du Sud, notre continent et le monde ont perdu un grand homme, un héros au destin exceptionnel. Par sa vie et son œuvre, le président Mandela appartient à l’histoire et à l’héritage commun de l’humanité », écrit Macky Sall dans ce message dont copie a été transmis à l’APS, lundi.

Il ajoute : « Son legs inestimable continuera sûrement d’inspirer les générations actuelles et futures pour que vivent les valeurs de liberté, de justice, de pardon et de réconciliation qui ont été au cœur de son combat ».

Macky Sall s’est également dit « profondément touché par la triste nouvelle » du décès du héros de la lutte anti-apartheid, père de la nation arc-en-ciel et de la démocratie sud-africaine, avant d’exprimer, à son homologue, la « profonde compassion » et la « solidarité » du peuple sénégalais.

Plus de 70 dirigeants du monde entier sont attendus cette semaine en Afrique du Sud, pour rendre un dernier hommage à Nelson Mandela qui sera inhumé le dimanche 15 décembre à Qunu, le village de son enfance.

Avant cette date, un hommage national lui sera rendu mardi 10 décembre, au FNB Stadium de Soweto, le principal stade de football du pays. La dépouille de Madiba sera ensuite exposée du 11 au 13 décembre à Pretoria au siège de la présidence, avant de partir pour son dernier voyage à Qunu, pour l’inhumation, où sont attendus de nombreuses personnalités internationales.

Dimanche, les autorités sud-africaines avaient appelé les fidèles de tous les pays et de toutes les confessions à prier pour Nelson Mandela. De Soweto au Cap, en particulier, des homélies et des prières se sont élevées dans des églises, mosquées, temples et synagogues à travers tout le pays, ont rapporté des médias

 

 

 

PARTAGER