Modern technology gives us many things.

Macky Sall exige la livraison de l’AIBD en fin 2014

aibdLe président Macky Sall a exigé du gouvernement, jeudi en conseil des ministres, que soient prises toutes les dispositions nécessaires à la livraison de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) à la fin de l’année 2014, a appris l’APS de source officielle.

Il a auparavant « ordonné au gouvernement d’assurer une prise en charge immédiate du processus de relance et de finalisation des travaux de l’Aéroport international Blaise Diagne, avec, dans l’urgence, la mise en route d’actions impératives de reprise des activités de construction sur le site » de cette infrastructure aéroportuaire, selon le communiqué du conseil des ministres.

La même source souligne que le gouvernement « devra également engager les diligences indiquées pour l’exploitation optimale de la nouvelle plateforme aéroportuaire, qui sera d’un atout catalyseur pour le développement national ».

« Toutefois, l’exploitation de cette infrastructure ne saurait réussir sans la réalisation d’un centre national de services à standard international, sans un pavillon national crédible et dynamique » non plus, a précisé Macky Sall.

Les travaux de construction du nouvel aéroport de Diass (35 kilomètres environ à l’est de Dakar) ont été lancés en avril 2007 par le président Abdoulaye Wade.

Récemment, le ministre sénégalais du Tourisme et des Transports aériens, Oumar Guèye, a dit aux responsables de l’entreprise Saoudi Ben Laden qu’il tenait « absolument » à ce que les travaux de l’AIBD se terminent au plus tard en décembre 2014.

En conseil des ministres, Macky Sall « a abordé dans un premier point la question de la relance du secteur des transports aériens », soulignant à ce sujet « l’importance primordiale qu’il accorde à cette question ».

Le communiqué indique que dans « la dynamique de construction d’un Sénégal émergent, le gouvernement devra, dès à présent, engager les voies et moyens de faire du Sénégal une plateforme aéroportuaire de référence, dans la sous-région et en Afrique ».

A cet effet, le Sénégal « doit conforter son avantage compétitif dans l’optique d’une relance, pour la modernisation durable du secteur des transports aériens ».

M. Sall « a demandé au gouvernement de mettre en œuvre, sans délai, un plan de modernisation des aérodromes du Sénégal, avec une phase d’urgence concernant les localités à fortes potentialités touristiques ».

Le chef de l’Etat a invité le gouvernement à « donner une priorité aux dessertes de la Casamance (Ziguinchor, Kolda et Cap-Skirring). Il a ainsi engagé le gouvernement à « accentuer le désenclavement aérien de Saint-Louis, de Matam, du Sénégal Oriental (Tambacounda et Kédougou), particulièrement la zone de Kédougou et celle du Parc du Niokolo koba ».

 

Les commentaires sont fermés.