Modern technology gives us many things.

Macky Sall doit éclairer les Sénégalais sur l’affaire Arcelor Mittal: la vérité et rien que la vérité

Le Front Républicain dirigé par Me Ousmane Seye demande au Président Macky Sall d’éclairer les Sénégalais sur l’Affaire Mittal. Dans un communiqué sanctionnant la réunion du Comité directeur du Front Républicain, les camarades de Me Ousmane Seye ont aussi fustigé les propos de Wade sur la tenue d’une élection anticipée au Sénégal.
Communiqué
Le Comité Directeur du Front Républicain « Jammu Askan – Wi », a félicité les autorités administratives du Sénégal d’avoir autorisé la tenue du meeting du Parti Démocratique Sénégalais ce vendredi 21 Novembre 2014. Le Comité Directeur a aussi félicité également le Parti Démocratique Sénégalais pour l’organisation d’un meeting sans trouble de l’ordre public.
Appréciant le discours du Secrétaire Général du PDS, le Comité Directeur du Front Républicain a demandé au président Macky Sall d’éclairer davantage l’opinion publique sur les accords entre le Sénégal et la société Arcelor Mittal. Il a aussi condamné fermement l’appel du Secrétaire Général du PDS à des élections anticipées et à la mise en place d’une commission transitoire.
Me Ousmane Sèye et ses camarades de rappeler que le Sénégal est un pays démocratique avec un président démocratiquement élu pour un mandat déterminé. Lequel est garant des institutions qui fonctionnent régulièrement, ce qui fait qu’aucun acte tendant à mettre un terme à la mandature du président de la République avant l’échéance fixée par la Constitution ne sera toléré par le peuple Sénégalais.

1 commentaire
  1. Xeme dit

    La réaction de Wilane est la seule logique sortie d’entre les milliers de réactions dans le rang de Macky Sall. Après que Wade eut fait tournoyer sa canne pour leur en administrer un bon coup sur la tête, ils ont tous perdu le Nord. Comme des bambins, j’ai fini par avoir pitié d’eux. Ils ont tous sortie des contes de cowboys.
    Les contes de cowboys, pour ceux qui ne savent pas, sont nés par ceci.
    Les cowboys suivaient leurs animaux dans les paturages. Puis à la tombée de la nuit, ils faisaient camping dans les savanes, pour reposer les animaux et passer la nuit. Alors, ils allumaient un feu. Et pour veiller pour la garde des animaux, ils racontaient des histoires à tour de rôle. C’était des thèmes du genre: que chacun raconte son histoire la plus drôle, ou la plus triste, etc. Et la règle, c’était que si tu n’as rien à raconter, tu n’as pas le droit d’écouter les histoires des autres. Il fallait t’isoler, loin, là où il est impossible que tu entendes. Alors, personne ne veut s’isoler dans le noir et le froid. Chacun attend donc son tour de conter. Et quand arrive ton tour, dés lors que tu as écouté les histoires des autres, mieux vaut raconter n’importe quoi que de se retrouver avec une balle entre les deux yeux. Voilà ce qu’est une histoire de cowboys. Une histoire qu’on raconte parce qu’on y est obligé.
    Et les répondeurs de Macky, pour ne pas se voir reprocher de ne pas défendre Macky, et ainsi perdre leurs postes, se retrouvent dans la même situation que les cowboys.
    Ainsi, ils ont oublié que la seule rupture qu’ils ont apporté au Sénégal, c’est que, désormais, c’est à l’accusé de fournir des preuves.

Les commentaires sont fermés.