Modern technology gives us many things.

Macky parle des 75 milliards à payer à Kumba ressources. Mais il cache aussi quelque chose

Dans un article intitulé « Ce que les Sénégalais ne savent pas dans l’affaire Accelor-Mittal » le Président Macky sall a parlé d’une dette du Sénégal à l’entreprise qui avait précédé Mittal dans l’exploitation du Fer de la Falémé. Il déclare ce qui suit : « Accerlor-Mittal a obtenu le permis minier du fer de la Falémé alors qu’il y avait ne compagnie qui était là et qui était titulaire du permis, on a renvoyé la compagnie par des méthodes cavalières pour donner cela à Accelor-Mittal qui depuis 2008 n’a pas investi, explique-t-il. Et à partir de 2010-2011, le gouvernement d’alors après avoir chassé l’autre compagnie qu ia porté plainte devant la chambre arbitrale , Le Sénégal a été condamné a payé 75 millions de dollars, ce qu’on a caché aux sénégalais »
Mais Monsieur le Président, ce que vous dites n’a jamais été caché aux Sénégalais. Et les Sénégalais savent cela puisque l’information suivante a été relayée par la presse depuis 2013
le Sénégal a été condamné à payer 75 milliards de francs CFA par le tribunal arbitral de Paris après avoir rompu abusivement la convention minière qui liait la société KUMBA RESSOURCES au profit de MITTAL, en 2007, pour le fer de la Falémé ; Et le Sénégal a négocié une transaction de 37,5 milliards (la moitié de l’amende) à payer en cinq annuités à compter de juin 2012
Donc Monsieur le Président, rien n’a été caché aux Sénégalais. Par contre ce dont vous n’avez pas parlé, ce sont les 2500 milliards CFA que vous avez fait perdre au Sénégal pour opter pour une négociation de 150 milliards CFA.
Le milliardaire indien, Lakshimi Mittal, qui avait un contrat d’exploitation des mines de la Falémé avait promis d’investir 1000 milliards de dollars (500 000 milliards) au Sénégal.
Suite aux lenteurs constatées dans l’exécution du contrat, le président Wade a rompu le contrat et poursuivi la compagnie Arcelor Mittal au Tribunal Arbitral de Paris. Le Tribunal Arbitral de Paris donne raison à l’Etat du Sénégal qui réclame 5 milliards de dollars, soit 2500 milliards FCfa, en guise de réparation du préjudice subi.
Mais quand Macky est venu, il a constaté que le Sénégal devait 75 milliard à la société qui avait précédé Mittal. Mais il savat aussi que Mittal devait payer 2500 milliards au Sénégal. Mais comme il est gourmand, il a négocié à l’amiable avec Mittal pour 150 milliards au lieu d’attendre les 2500 milliards. Et ainsi il pourra payer le reliquat à l’autre entreprise et mettre le reste dans les caisses de l’Etat. Mais il a accepté des miettes.
Sidy Niang pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.