Modern technology gives us many things.

‘Macky doit fermer la porte aux transhumants politiques’ selon…

macky 8La coalition Macky2012 a invité son leader Macky Sall à fermer la porte aux “transhumants” politiques, mais les premiers alliés du président de la République lui ont réaffirmé leur soutien dans le déroulement de son programme Yoonu Yokute.

‘’La coalition Macky2012, étant une structure de veille et d’alerte, conseille au président Macky Sall de mettre fin à cette transhumance rampante qui pourrait se mettre debout’’, a dit son porte-parole, Dame Seck, mardi lors d’un point de presse.

M. Seck, qui lisait la déclaration de ladite coalition, a soutenu que leur structure politique réaffirme son soutien à la Déclaration de politique générale (DPG) du nouveau Premier ministre Aminata Touré.

‘’Accepter la DPG, c’est dire non à la transhumance et au favoritisme. Cautionner la transhumance et le favoritisme, c’est ruiner la DPG et saper pour de bon le Yoonu Yokute validé par les Sénégalais’’, a indiqué M. Seck qui lisait devant les journalistes une déclaration de leur coalition.

Selon lui, Macky2012 n’acceptera pas la promotion de la transhumance. ‘’Nous nous sommes battus pour des ruptures et pour la transformation de notre société’’, a-t-il ajouté.

M. Seck a expliqué que les membres de la coalition n’étaient pas seulement des soutiens du président de la République, mais des co-acteurs de la deuxième alternance politique.

‘’Nous avons une part de responsabilité dans la gestion du pays pour avoir scellé un compagnonnage avec lui’’, a-t-il dit, par allusion au premier tour de la présidentielle en février 2012 alors qu’étaient les seuls alliés du candidat Macky Sall, élu le 25 mars suivant au second tour face au sortant Abdoulaye Wade.

De son côté, le président de la Commission d’orientation et de stratégies de la coalition Macky2012, le professeur Malick Ndiaye a soutenu que la transhumance ‘’télescope et gangrène’’ l’application du programme décliné par le nouveau chef du gouvernement, le 28 octobre à l’Assemblée nationale.

‘’Nous luttons pour l’application du programme du Premier ministre car ce sont ceux qui le comprennent qui doivent l’appliquer’’, a-t-il estimé non sans brosser les mécontentements de certains membres de la coalition de base du président Sall.

‘’Il y a beaucoup de frustrations dans la coalition. Il faut reconnaître qu’il y a des problèmes. Il est normal que naissent certaines tensions lorsqu’on ne respecte pas la promesse de donner un poste à un cadre’’, a-t-il avancé, invitant Macky Sall à prendre en charge ces questions.

 

Les commentaires sont fermés.