Modern technology gives us many things.

Macky abusé par ses conseillers dans le dossier des…

macky noteSi le président de la République s’est mis dans une colère noire contre ses conseillers, c’est à cause des informations mensongères que lui livrent ses services préposés. Dire que « le Sénégal compte aujourd’hui plus de 89 000 étudiants boursiers » et qu’ « aucun pays au monde ne donne une telle proportion de bourses », c’est ignorer même le contenu des conclusions que la Commission de la Concertation nationale pour l’avenir de l’enseignement supérieur au Sénégal (CNAES) dirigée par l’éminent professeur Souleymane Bachir Diagne a déposées sur sa table. Le 16 janvier 2013 sur le site du CNAES, il est indiqué que 89 282 étudiants sont inscrits au titre de l’année académique 2012-2013 dans les universités publiques et 35 000 dans les privées. Parmi les étudiants des universités publiques, on compte indépendamment du Sénégal, 43 autres nationalités. Ce qui veut donc dire qu’il y a moins de 80 000 étudiants issus de familles sénégalaises. Parmi ces étudiants, plus de la moitié n’ont pas de bourse entière (36 000 FCFA) ou demi-bourse (18 000 FCFA). Ces derniers ne disposent que d’une aide annuelle de l’Etat ou d’aides en provenance des services sociaux du COUD. On a longtemps laissé perdurer ce mensonge concocté sous le magistère de Wade sur la généralisation des bourses. Le seul acquis des étudiants sous l’ancien régime, c’est d’avoir réussi à décrocher des aides au minuscule nombre d’étudiants qui ne pouvaient pas en bénéficier, faute de pouvoir remplir les critères exigés. Donc vouloir perpétuer ce mensonge propagé par les libéraux selon lequel tous les étudiants sénégalais sont boursiers, c’est, assurément, prendre le risque de se tromper dans ses analyses.

Les commentaires sont fermés.