Modern technology gives us many things.

M. Mamadou GAYE: La Responsabilité de la jeunesse face aux défis de son héritage

mamadou GayeCe symposium se veut un des cadres de réflexion et d’échanges pour des hommes et des femmes épris de connaissance et de savoir :

– savoir être ;
– savoir-faire ;
– savoir vivre ;
– savoir devenir

Pour un diagnostic sans fard et sans complaisance de l’héritage ô combien précieux et divers légué par l’aristocratie de la foi, cavalier preux de la connaissance et de la gnose.

L’objectif tel qu’il se profile à travers le thème du Gamou : Revivifier le patrimoine intellectuel et culturel de la tidiania : défi et enjeux pour la génération contemporaine ; est de faire l’inventaire de toute une humanité, tout en évaluant les perspectives pour la jeunesse musulmane en général et tidiane en particulier, dont ce patrimoine est le bien le plus précieux. 

-Certains qui voulaient faire de la religion le nid de l’extrémisme, qui porterait un grand coup à l’esprit et à la finalité de l’islam, cette religion de paix et d’équilibre « la communauté du juste milieu » (Oummatane wassatane), nous dit le Coran. Sa plus grande préoccupation a toujours été de faire en sorte que les grands principes qui forment les grands esprits, les esprits révolutionnaires, les humanistes détenteurs des valeurs fondatrices, ne soient pas dévalorisés ou remis aux calendes grecques.

Dans son vers « je cherche refuge auprès de DIEU contre l’impiété et ses méfaits ». (« Nahouzou billahi mine charril kouffari »), il invoque en filigrane la rupture de la culture, fille de la foi avec cette nouvelle orientation culturelle portée par l’urbanité.
Ce qu’il faut, c’est nous réconcilier avec nous-mêmes, partant avec notre environnement immédiat et lointain. Tout cela doit découler de la socialisation du divin et de la divinisation du social comme le réclame ardemment le Grand Mystique de Tous Les Temps, Seydi Cheikh Ahmed Tidiane Chérif (RTA) – 

Mamadou Gaye du Mouvement de la jeunesse Tijania Malikite de Dakar et environs

 

Les commentaires sont fermés.