Modern technology gives us many things.

L’Union africaine condamne les attentats suicide au Niger

La Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma (photo), a condamné fermement jeudi les deux attentats suicides perpétrés à Arlit et à Agadez, au Niger exprimant « le plein appui de l’UA aux efforts résolus que déploient les autorités nigériennes dans la lutte contre le terrorisme ».


ua 1Dans un communiqué, elle réitère « la profonde appréciation par l’UA de la contribution du Niger au déploiement et aux opérations de la Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA) ».

Mme Zuma souligne à ce propos que « l’agression terroriste dont le Niger a été victime met en relief la nécessité d’efforts soutenus de la part de tous les Etats africains dans la lutte contre les fléaux du terrorisme et de la criminalité transnationale organisée ».

Elle réitère par la même occasion l’engagement de l’UA à appuyer les pays de la région, notamment dans le cadre du suivi des conclusions de la réunion ministérielle sur le renforcement de la coopération sécuritaire et l’opérationnalisation de l’Architecture africaine de paix et de sécurité dans la région sahélo-saharienne.

Cette dernière rencontre s’est tenue à Nouakchott le 17 mars 2013, suivie par des réunions régulières des chefs des services de sécurité et de renseignement des pays de la région, dont la première du genre s’est tenue à Bamako le 18 avril 2013.

La Présidente de la Commission de l’UA appelle à une mobilisation accrue pour triompher de ces défis, soulignant que « le terrorisme et le crime transfrontalier organisé constituent des menaces sérieuses à la paix et à la sécurité de l’Afrique comme du reste de la communauté internationale ».

Le double attentat revendiqué par le MUJAO et qui a visé tôt jeudi matin la caserne militaire d’Agadez et un site minier d’AREVA, au nord-Niger, a fait 19 morts dont un civil et plusieurs élèves militaires pris en otage par un assaillant, a annoncé Abdou Labo, ministre nigérien de l’Intérieur.

Quatre kamikazes sont morts dans l’explosion, tandis que l’on compte 13 blessés, dont six graves dans les rangs de l’armée, a indiqué le ministre au cours d’une conférence de presse à Niamey.

Un deuil national de trois jours a été décrété par le gouvernement en l’honneur des personnes tuées, a encore annoncé le ministre de l’Intérieur.

Le président Mahamadou Issoufou a rencontré les hautes personnalités militaires du Niger, à travers une réunion du Conseil national de la sécurité convoquée pour préparer la riposte à cette toute première attaque armée, depuis l’éclatement du conflit au nord du Mali.

A Arlit, autre ville visée par l’attentat en raison probablement des sites miniers d’AREVA, les assaillants ont tenté de faire exploser une centrale électrique.

Les commentaires sont fermés.