Selon les informations de Libération, le Conseil d’administration de la Société africaine de raffinage (SAR) a approuvé le financement de 46 milliards de FCfa apporté par Locafrique.

Libération a appris de sources sûres que le Conseil d’administration de la So- ciété africaine de raffinage (SAR) s’est réuni hier. Après avoir ac- quis les 34% du capital détenu par Saudi Bin Laden, Locafrique holding a mis à fond le carburateur.

En effet, le conseil a approuvé le financement de 46 milliards FCfa apporté par Locafrique pour le programme de modernisation et l’expansion de la SAR pour 2018. Du coup, l’Etat et Locafrique vont finaliser l’acquisition des autres 17% lors d’un conseil prévu le 14 décembre prochain.

Locafrique holding va ainsi se retrouver avec 51% des parts d’autant qu’elle s’est déjà engagée à accompagner la raffinerie pour la mobilisation des financements nécessaires pour ses autres projets en cours.

Par ailleurs, les administrateurs ont exigé une meilleure gouvernance avec des achats plus compétitifs sur le gaz, le brut et le fuel de Senelec. Libération reviendra surtous les abus constatés à ce propos. C’est d’ailleurs pour faire la lumière surtout cela que les administrateurs ont demandé et obtenu un audit financier et technique de la SAR qui, malgré un chiffre d’affaires de 400 milliards de FCfa, a fait…20 millions de bénéfice.

Libération

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here