Modern technology gives us many things.

Ibrahima Faye, frère de la Première Dame, dépose un recours

Ibrahima Faye, le frère de la Première Dame ne participera pas aux élections législatives du 30 juillet prochain. A la tête de la coalition «Taxaw Aar Sa Reew», il a été recalé, sans que la notification officielle de dossier incomplet ne soit remise au mandataire qui n’est personne d’autre que lui-même.

Pourtant, il dit avoir travaillé avec des experts, c’est pourquoi, il dit douter des motifs invoqués par l’Administration pour le clouer au pilori.

Ibrahima Faye, selon nos confrères de Senegal7.com, ne compte pas laisser cette affaire sans suite. Il a décidé de déposer un recours.

Ibrahima Faye a toujours craché le feu sur Macky et son régime

Il n’a jamais été tendre avec le régime en place. En effet, selon Ibrahima Faye, «il est inadmissible que le processus qui a été déclenché dans le cadre des détournements de deniers publics ne puisse concerner uniquement que le fils de Abdoulaye Wade, alors qu’il y avait presque 25 personnes qui ont été impliquées dans cette affaire », avait-il lancé lors du lancement de son mouvement : « Aar sa rew ».

De son avis, la Justice sénégalaise doit ,sur la traque des biens mal acquis, continuer de travailler dans la « neutralité qui lui a toujours value ce respect vis-à-vis des citoyens».

Pis, le frère de la Première Dame estime jusqu’ «au jour d’aujourd’hui, plusieurs engagements du chef de l’État n’ont pas encore été respectés. Il doit y avoir une véritable rupture, sur le relèvement du niveau de vie des Sénégalais, sur l’équilibre de la justice, sur la santé et sur tous les éléments qu’il a eu à évoquer avant qu’il ne soit élu».

Car, termine-t-il : «les Sénégalais restent sur leur faim. Ce sont des engagements fermes du Président de la République qui, à ce jour, ne sont pas encore respectés ».

Les commentaires sont fermés.