idrissa seckxibaaru.com – Idrissa Seck est pris dans le panier de l’Inspection générale d’Etat (Ige). Suite à des révélations de l’Ige, des vérificateurs, qui ont vendu la mèche, auraient découvert une lettre, numéro 05154 du 10 juin 2002, dans laquelle le maire de Thiès, alors Premier ministre, a demandé à Matar Seck « d’apporter son concours à l’Organisation de la conférence islamique (Oci) et à recevoir en audience le directeur général de Afrique média ou son mandataire à cet effet »

Dans le rapport de l’Ige, selon Libération, il ressort que « par deux ordres d’insertion, le coordonnateur de la revue officielle de l’Organisation de la conférence islamique (Oci) s’est engagé à réaliser six (06) insertions dans la revue officielle du Comiac pour respectivement 14,4 millions de FCfa et 7,2 millions de FCfa soit un total de 21,6 millions de FCfa. Ces factures ont été payées par les chèques Bicis numéro 6305081 et Cbeao numéro 799060 ». Mais d’après les vérificateurs qui demandent une plainte pour abus de confiance contre Afrique média, « à ce jour aucune prestation n’a été exécutée ».

Sources : leral

PARTAGER