Sans entrée en matière, je vous interpelle monsieur le ministre par cette voie épistolaire, pour vous dire avec tout le respect dû à votre rang, que votre posture dans l’émission Face 2 face de ce 16 juillet avec la journaliste Aïssatou Diop Fall sur la TFM, ne vous honore pas.  Je ne vais pas faire état ici, par respects aux lecteurs, les insultes, calomnies et dénégations faites à l’endroit des opposants. Tout le monde est passé à « votre guillotine » : Idrissa Seck, Malick Gakou ET même certains de vos amis apéristes comme votre frère ennemi (un secret de polichinelle), le frère du Président de la République par ailleurs maire de la ville de Guédiawaye.

Dois-je vous rappeler que vous êtes aussi le ministre en charge de la construction citoyenne ? J’avoue ne pas être toujours édifié sur le sens de cette appellation. A la question de la journaliste du choix porté sur Mika Bâ pour diriger la liste de la coalition Benno Bokk Yakaar à Guédiawaye et l’implication d’Aliou sall pour sauver la face devant Malick Gakou, vous répondez, avec suffisance, que l’essentiel est de faire gagner la liste. Je pensais que vous alliez en tenir à ça. Mais non, c’était mal vous connaitre.

Vous renchérissez parlant de votre engagement dans cette campagne et affirmez sans ambages «  je suis ni investi et je ne serai pas naturellement à l’assemblée ». Le comble du ridicule va arriver lorsque vous évoquez le cas de Mansour Faye à Saint-Louis pour affirmer qu’il n’a aucune vocation d’aller à l’Assemblée nationale. C’est son droit le plus absolu. Mais, Monsieur le ministre de la jeunesse, quand est-ce que vous allez respecter les citoyens ? Des jeunes et femmes de tous bords, totalement acquis à votre cause, à la cause de la tête de liste de Saint-Louis, se battent énormément pour la faire triompher et, vous leur apprenez, et de quelle manière d’ailleurs, qu’il vaut plus qu’être à l’Assemblée, de même que le Premier ministre.

Monsieur le ministre, pensez-vous que la fonction ministérielle est plus valorisante que celle parlementaire ? Pour vous, la réponse est sans équivoque : Oui. Pourtant, vous n’existez que par le bon vouloir du chef, vous n’existez que par décret et donc, vous pouvez être dégommé à tout moment. Quoi que l’on puisse dire sur le mode d’élection des députés, il n’en demeure pas moins qu’ils restent les représentants légitimes du peuple. Ils ont une fonction élective et non nominative. Je suis désolé de vous l’apprendre, mais ce n’est pas votre cas. Vous faites partie des gens qui ne se manifestent que tristement, en ayant toujours l’injure et l’insulte à la bouche. Cela ne vous honore pas. Je suis jeune et franchement, c’est ce que je retiens de vous.

Jamais dans votre posture, ni approche, ni acception sur quelques sujets que ce soit, vous nous avez intellectuellement impressionnés. Alors, comment comptez-vous contribuer à notre construction citoyenne ? C’est quoi la construction citoyenne ? Rapidement, une formation des formateurs s’impose. C’est toujours bien de rappeler des vérités qui semblent évidentes, mais qui le sont pas toujours «  la plus belle fille au monde ne peut donner que ce qu’elle a ».

Ma conviction est que vous n’avez guère la possibilité d’aller au-delà. Problème d’épaisseur ? Je ne saurais le dire. Mais pendant que nous y sommes, comprenez définitivement que nous sommes dans une République et qu’elle juge inadmissible votre comportement de bambin. Ce qui me turlupine le plus dans votre face2face, pour revenir à cette émission-collabo, c’est votre aisance à débiter des inepties sur d’honnêtes citoyens, pour revenir par la suite dire qu’on vous a chargé « d’éduquer la jeunesse ». J’ai le cœur certes meurtri, mais je vais quand même vous le dire : j’attends absolument rien de vous !

« Bala nga yaré dangay yarou »

Papa Djibril Fall

Citoyen

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here