Modern technology gives us many things.

Lettre aux à mes chers camarades de la COJER

Chers camarades,
Nous vous félicitons car,  le chemin du pouvoir a été long et dur mais, on y est accédé grâce à votre bravoure et votre détermination sans faille. Aujourd’hui, nous devons arrêter nos différends, montrer de la maturité et avoir un esprit de dépassement. Les priorités sont ailleurs.  La division ne nous donnera pas de force et si on n’est pas soudé on risque de rater le train de  l’histoire .Si on veut vraiment aider le Président  de la République  à avoir un deuxième mandat, nous devons travailler à ramener l’espoir au niveau des jeunes et des femmes du Sénégal.
Jeunesses republicaines,  aujourd’hui, nous devons porter la vision du Président auprès des populations et devons faire vite en restant dans nos communes respective et ce,  pour :
– Recenser l’expertise disponible chez les jeunes qui en attente d’emploi. Investir les organes dont la création a été décidé par le président de la République la Délé­gation générale pour l’Entreprenariat rapide, Der/­Fj», une structure serait «dotée d’une ligne de crédits importants  exclusivement dédiée aux femmes et aux jeunes, à travers, notamment, la mise en place de Bourses pour l’Entreprenariat Rapide (Ber) qui seront octroyées selon des modalités assouplies». Ces fonds sont essentiellement consacrés aux jeunes gens et jeunes filles, artisans-auto entrepreneurs, couturiers, propriétaires de salon de coiffure ou de beauté, aux menuisiers ébénistes et/ ou métalliques, plombiers, tisserands, cordonniers et autres petits métiers. C’est à nous de les expliquer  et de les accompagner pour qu’ils reconnaissent la pertinence de cette belle vision qui va leur assurer un avenir meilleur.
-Investir dans chaque commune les Missions Locale pour l’Emploi et l’Entreprenariat des jeunes (MILE) qui est  chargée d’optimiser, à la base, les stratégies et outils de promotion de l’emploi. C’est à nous d’aider  les  jeunes  et les femmes  à travailler avec les structures qui vont les accompagner à prendre leur destin en main. Chacun de nous doit accompagner ses sœurs qui sont dans le quartier ou le village pour leur permettre d’avoir un financement. Mais aussi son ASC qui ne s’occupait que des matchs « navetane» et qui a, aujourd’hui, la légitimité de monter un projet et avoir un financement.
Camarades, si les jeunes et les femmes reconnaissent que leur avenir est assuré, ils seront d’accord avec nous et voteront pour notre candidat. Aidons le Président à nous aider;
– Porter la sensibilisation sur les réalisations  de son Excellence M. le Président de la République Le pays est en voie de s’orienter vers l’ émergent et la population sent l’impact  de cette émergence dans leurs vies quotidiennes : les bourses sociales pour les démunis , la CMU nous aident  à régler la santé de notre famille, le PNAR  assure la nourriture, le PNUD désenclave nos localités, assure l’eau pour tous, donne des infrastructures aux localité les plus  reculés, les denrées de premiers nécessiteux ne sont jamais connu une hausse, la fourniture de  l’électricité est améliorée, les logements sont devenus moins chers, le déplacement des populations sont assurés dans le confort et dans la sécurité avec Sénégal Dèm Dikk, .  C’est à nous de vulgariser ses réalisations qui ; à ce jour, règlent  les problèmes des sénégalais;
– Inscrire le maximum de militants pour élargir notre électorat. Accompagner les politiques qui nous le permettent.
Chers camarades, les bonnes propositions qui nous permettront de gagner dès le premier tour doivent être accepté et  appliquer au sein de notre structure. Je lance un appel à nos camarades pour se retrouver autour de l’essentiel : LA RÉÉLECTION DU RESIDENT, SOYONS DES JEUNES DU PRESIDENT. On est les fers de lance, on est les boucliers. C’est à nous d’assurer.
Camarades, on accepte  les  frustrations mais,  mes chers camarades,  je pense bien que jamais le Président ne ns oubliera. Il y a  des manquements parce que ceux qui ont été nommés ont oublié la jeunesse. Combien de DG combien d Ministres c’étaient à eux d’assurer  le relais et d’aider les jeunes mais,  ils préfèrent recruter leurs amis,  parents, cousins et complices.  Ne soyons pas comme eux, nous on a un contrat avec le Président et, c’est un homme de parole, un homme reconnaissant, une référence pour tous ceux qui sont nés après l’indépendance.  Cet homme nous rendra la monnaie inchalah. Il est la fierté de la Jeunesse républicaine.
Chers camarades,  moins de 18 mois des prochaines échéances électorales si cruciales, la jeunesse doit se renforcer, mettre en exergue les réalisations du régime de notre Président et s’atteler à satisfaire les préoccupations essentielles du sénégalais lambda! Je vous demande de vous retrouver autour d’une COJER forte ou les bonnes propositions seront adaptées, ou les tâches seront distribuées. Une COJER qui respecte la décision du Président qui a nommé une coordinatrice, une COJER réformée pour être plus efficace, une COJER  qui regroupe l’ensemble des forces jeunes de notre président.
Croyez en Macky Sall parce qu’il croit toujours en vous
Le meilleur reste à venir. Tenons bon! 
Mamadou Ndiaye alias «Ndiaye Bambey»
Coordonnateur des Jeunes de BBY DE Bambey

Les commentaires sont fermés.