Modern technology gives us many things.

L’Etat va réaliser 4.000 km de pistes rurales en 2014

piste ruraleL’Etat du Sénégal a déjà démarré un programme de construction de pistes rurales avec pour objectif de réaliser 4.000 kilomètres de pistes au cours de l’année 2014, a appris l’agence de presse sénégalaise, jeudi à Dakar.

“Le programme de constructions de pistes rurales a déjà démarré. Le Premier ministre Aminata Touré va incessamment procéder à son lancement officiel dans la région de Kédougou (est)”, lit-on dans le rapport du projet de budget du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement pour l’exercice 2014.

“Le monde rural et les femmes constituent des priorités absolues pour le gouvernement. D’ores et déjà, il est prévu de construire 1.200 kilomètres de pistes rurales, mais à terme, ce sont 4.000 kilomètres de pistes qui sont prévus”, a expliqué le ministre de tutelle Thierno Alassane Sall, cité par le même document.

Selon lui, ces programmes de construction de pistes rurales vont démarrer avec les projets dont les études sont déjà disponibles. “Il faut que chaque région se sente concernée, surtout les régions périphériques”, a insisté le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement.

Le projet de budget du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a connu une hausse de plus de huit milliards de francs CFA en passant de 166 milliards 153.838.880 de francs à 174 milliards 255.177.940 de francs CFA, soit une augmentation de près de 5% en valeur relative.

Au total, 77 députés se sont inscrits pour participer au débat général de la plénière devant examiner le budget de ce département ministériel, en raison de trois minutes par intervention.

Parmi les questions abordées, il y a le manque d’infrastructures routières dans les régions de l’intérieur, les accidents de la route, la construction de pistes rurales, entre autres sujets.

Concernant le programme de construction des pistes rurales annoncé, les députés de la région de Kédougou notamment n’ont pas manqué de relever un paradoxe. “On nous dit que ce programme va être lancé officiellement par le chef du gouvernement dans la région de Kédougou, alors qu’il n’y a pas un seul mètre de piste destiné à cette région”, a déploré un élu de cette localité.

“J’ai examiné votre projet de budget, mais je ne vais pas voter ce budget. Je vais tout simplement voter+non+. La raison est simple : aucun programme de piste rurale n’est prévu dans ma localité de Salémata (Kédougou)”, a déclaré un député de la zone.

“Nous sommes le département le plus enclavé du pays, mais nous sommes négligés dans la répartition des ressources”, a déploré cet élu de Salémata, en s’adressant au ministre des Infrastructures, des Transports et du Désenclavement.

Les commentaires sont fermés.