Modern technology gives us many things.

L’Etat dépense 873 millions annuellement pour insérer les jeunes

L’Etat du Sénégal participe à hauteur de 873 millions pour l’accompagnement des entreprises qui acceptent d’insérer les jeunes, a soutenu jeudi le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la construction citoyenne, Mame Mbaye Niang (photo).
‘’La direction de l’emploi a fait de grands résultats avec la convention Etat-employeurs avec l’Etat du Sénégal qui dépense 873 millions par année’’ a-t-il dit lors du vote de son budget à l’Assemblée nationale.

Selon lui, cette convention vise à faciliter l’insertion professionnelle des demandeurs d’emploi, rappelant que ‘’celle-ci a permis de janvier à octobre 2014, le placement en entreprise de stagiaires dont plus de 80 pour cent ont été recrutés au terme de leur stage’’.

‘’L’Etat supporte ainsi à hauteur de 50% les rémunérations des stagiaires bénéficiant de deux années de présence en entreprise’’ a-t-il précisé.

‘’Cette performance de ladite convention sera soumise à la renégociation au courant de ce mois pour démultiplier ces réalisations puisque le patronat est favorable au même titre que d’autres partenaires qui se sont manifestés’’ a-t-il assuré.

Abordant la question des domaines agricoles communautaires (DAC), le ministre a loué ce projet estimant qu’il s’agit ‘’d’un modèle qui doit s’étendre sur tout le territoire du fait de leur caractère inclusif et leur intérêt pour la création de chaines de valeur agricole’’.

Selon lui, les DAC prennent en compte l’agriculture au sens large, notamment l’élevage, la pisciculture ainsi que des activités connexes telles que des unités de transformation et de conditionnement.

Ce programme vise selon lui en priorité les segments jeunes qui disposeront de moyens modernes pour travailler sur des milliers d’hectares. Aussi un budget sera dégagé pour acquérir les équipements adéquats des chaines de maintenance seront également mises en place, a-t-il assuré.

Le ministre n’a en revanche pas répondu aux interpellations de quelques députés sur la question des ambulants et des domestiques mais également du manque de communication que certains députés ont reproché au ministre.

1 commentaire
  1. Xeme dit

    Voici l’homme qui a avoué le partage de Dakar en secteurs entre le PS, l’APR et l’AFP, qui a avoué l’organisation et la coordination des émeutes de Feu et Sang qui ont fait 14 morts au Sénégal en 2012. Et non seulement il gagne des grades dans le gouvernement, mais même ses aveux sont censurés pour le protéger.
    http://www.seneweb.com/news/Politique/laquo-comment-on-organisait-les-emeutes-_n_127012.html

Les commentaires sont fermés.