Modern technology gives us many things.

Les Sénégalais, meilleur vecteur de l’investissement au Sénégal

population sénégalLe meilleur vecteur de l’investissement au Sénégal, ce sont les Sénégalais eux-mêmes, a déclaré lundi à Dakar directeur général de l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME).


Mabousso Thiam qui s’exprimait à l’ouverture du Roadshow Sénégal Inde (une manifestation destinée à présenter les technologies indiennes), a ajouté que ‘’la Roadshow a pour ambition d’apporter des réponses concrètes en mettant à la disposition des entreprenants des technologies simples, éprouvées et bons marché ».

Pour lui, certaines choses doivent être sues, à commencer par la capacité à produire des clous et des chaussettes avec des équipements valant moins de 10 millions de FCFA.

Le Directeur général de l’ADEPME a mis en exergue un certain nombre de situations qu’il qualifie d’aberrantes.

 »Comment peut-on concevoir que le Sénégal importe des jus de mangue d’Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis, de France ou du Portugal alors qu’aucun manguier ne pousse dans ces pays ? Et surtout qu’au moins 40% de la production locale soit perdue faute de transformation ? », s’est-il demandé.

Il en est de même à propos de la conception de brouettes, truelles, marteaux, tournevis, pioches, pelles ou râteaux. ‘’Puis-je sérieusement vous convaincre que toutes ces choses simples soient technologiquement inaccessibles aux menuisiers sénégalaise ? », s’est demandé encore M. Thiam.

Il a révélé que l’ADEPME est en train de mettre la dernière touche à un mécanisme pour le transfert de technologie qu’il a appelé ISO (India Sénégal Overseas).

Selon lui, ce mécanisme vise à faciliter le transfert de technologie en apportant à chaque investisseur un certain nombre de services. Il en est ainsi de l’étude de marché pour fixer les besoins quantitatifs et qualitatifs, l’élaboration des spécifications techniques des équipements requis, le transfert et l’installation des équipements ou encore du suivi de la garantie fournisseur.

‘’Au total, l’ambition, ce ne sont pas quelques dizaines de PME/PMI dans les années à venir, mais bien des centaines par an et, pourquoi pas des milliers d’entreprises créées avec à la clé, le développement d’emplois et la réduction de la balance commerciale », a indiqué M. Thiam.

Les commentaires sont fermés.