Modern technology gives us many things.

Les populations de Bounkiling marchent pour la libération de Alkaly Cissé détenu au Maroc.

alcaly cisséLe séjour prolongé d’Alkaly Cissé dans les geôles marocaines suscite toujours   l’inquiétude des  populations du Kabada. Désemparées, elles battent le macadam pour attirer l’attention des autorités sur ce prisonnier de luxe. Dès lors l’ancien député libéral sur qui pesait une menace d’extradition  vers l’Arabie Saoudite peut compter sur l’assistance de ses parents. Réunis en comité de soutien ils ont organisé une marche pacifique ce Jeudi pour s’indigner du sort de leur frère  arrêté  Le 25 septembre 2012 au royaume Chérifien .Il est poursuivi par un Saoudien  pour une affaire d’escroquerie portant sur 2,5 milliards de FCA .Le plaignant si l’on en croit à des sources proches du dossier ,n’est plus de ce monde   . « Il est décédé après le verdict », apprend-on. L’affaire qui remonte en 2003 reste toujours d’actualité avec ce rebondissement marqué  l’incarcération prolongé du marabout politicien par ailleurs ancien Pcr de Ndiamacouta qui est arrêté par INTERPOL et gardé au Maroc. Le natif de Ndiamalathiél connu pour ses largesses et décrit par ses proches comme un homme de cœur qui s’est beaucoup investi pour  le développement de son terroir et de son pays en général bénéficie de la sympathie des populations du Kabada  qui veulent lui rendre la monnaie de sa pièce.

La rumeur de son extradition vers l’Arabie Saoudite a suscité de vives réactions de plusieurs  organismes de décence des droits de l’homme, des camarades politiciens et enfin du chef de l’Etat Macky Sall .Seulement cette vague de soutien s’est estompé un certain temps  et le lourd silence qui a suivi ne rassure guère des proches qui sentant toujours le vide autour d’eux élèvent la voix.

Les marcheurs évoquent les conditions floues  de sa détention et la santé fragile du détenu. Ils semblent garder en écho le cri de détresse  pathétique de Alkaly émis du fond de sa cellule du Maroc« J’ai très peur pour ma vie, je suis malade. Je souffre de prostate depuis quatre ans, je suis diabétique, je souffre de maladies gastriques, de nerf sciatique, je souffre terriblement », avait lancé le prévenu qui continue d’endurer le martyr loin  du regard de ses enfants et de ses épouses.

Ousmane DEMBA /Sédhiou.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.