Modern technology gives us many things.

Les partisans de ABC interpelés : rester fidèles à L’APR ou quitter le parti

LES ABCDAIRES, ENNEMIS INTIMES DE L’APR ?

La lettre ouverte de Latyr Diouf adressée à Alioune Badara Cissé a, manifestement, atteint ses objectifs immédiats. La petite toile d’araignée secrète qui se tisse dans les bases de l’APR de la Diaspora s’est sentie obligée de sortir de sa semi-clandestinité. D’abord, sous forme de commentaires bassement anonymes dans la presse, les réactions n’ont apporté aucune réponse aux questions légitimes de la lettre. Puis, dans une diatribe prévisible signée par une improbable cellule de communication des ABCdaires, on tente, vainement, de trainer Latyr dans la boue par des calomnies. C’est peine perdue car, à moins d’être de mauvaise foi, on peut quand même lui reconnaître un apport et une implication incontestables au niveau des Cadres du parti. L’autre avantage de défendre un tel profil, c’est que son engagement dépasse les petites allégeances aux intérêts, contrairement à ceux qui lient leurs choix politiques et leur destin aux ambitions d’un seul homme.
Ce qui est très intéressant dans les dénigrements des ABCdaires, au-delà de la personne injustement visée, c’est qu’ils nous auront édifiés sur l’esprit de ce mouvement. Après cet aveu de dissidence, on peut espérer des clarifications de fond sur les motivations d’une telle démarche. Car, encore une fois, la lettre ouverte à maître Alioune Badara Cissé n’était pas une attaque ad hominem. Au contraire, son but principal était d’inviter un homme qui a toujours compté pour l’APR à éviter sa fragilisation. Malheureusement, la réponse de nos camarades est loin de cette maturité. À ce propos, les allégations gratuites, malveillantes et totalement infondées sur le « coordonnateur élu » de la CCR France doivent être levées en toute objectivité. En dévalorisant son élection, vous insultez avec une irresponsabilité honteuse tous les camarades de la CCR qui ont porté ce changement inédit dans le parti. Cette transition transparente pour laquelle la CCR est encore félicitée aujourd’hui avait enregistré la participation de certains membres présumés de votre mouvement dont les déplacements ont été vains. Lorsque vous affirmez vicieusement que Latyr vous aurait dit son soutien à ABC, vous dites des contrevérités que même les opinions extérieures à la CCR peuvent déconstruire. Par écrit (voir réseaux sociaux et googlegroups) et oralement devant ses pairs, il a toujours exprimé son incompréhension face au sens et à l’esprit de votre mouvement. Quand il appelait tous les camarades pour solliciter leurs voix, jamais il ne s’est départi de ses convictions. J’en suis témoin. Nous, qui l’avons accompagné sans réserve, nous l’avons fait sur la base des valeurs partagées qu’il a toujours défendues, en dépit des tentatives de diabolisation.
J’ai intégré la CCR en novembre 2011 bien après Latyr et c’est lors de la réunion de janvier 2012 aux Mureaux que je l’ai rencontré, pour la première fois. Au fil des rencontres, et malgré toutes les mises en garde de certains pour qui la politique est synonyme de complot et de calomnie, j’ai découvert en lui un homme sincère, loyal et courageux. Vous le qualifiez d’arriviste en convoquant une sortie datée du 24 février 2011 où il demandait la refonte intégrale de la CCR. Ni moi, ni aucun membre supposé de votre mouvement n’était encore de la structure des Cadres de l’APR. Mais la précision sur la date me laisse croire que vous êtes bien plus nombreux qu’on ne le pense. Auriez-vous des alliés dans l’ombre ? Pourquoi se cachent-ils, d’ailleurs ? Que signifie votre menace « vous verrez bien le moment venu » ? S’agit-il d’un lapsus ou d’un aveu de trahison programmée ? Votre mouvement œuvre-t-il pour le renforcement de l’APR ?
À défaut d’apporter la moindre réponse à des questions, pourtant simples, qui auraient pu nous faire avancer, vous interpellez Latyr près d’une vingtaine de fois sans autre but que d’essayer de le salir. Ne comptez pas sur ses amis pour vous suivre sur ce terrain-là. Lui, au moins, signe et assume ses écrits contrairement à ceux qui ont totalement déserté nos espaces d’échange de peur d’être démasqués. À part Adama Kanté qui revendique son appartenance au mouvement des ABCdaires sur internet, qui d’autre assume ? Doit-on comprendre que c’est elle qui porte la parole du mouvement ? C’est assez dommage qu’un tel profil s’égare et dépense autant d’énergie pour une cause aussi ambiguë.
Vous avez une conception particulière de la démocratie, comment reconnaître à un militant, fut-il un haut responsable du parti, le droit d’interpeller publiquement le président de la République et refuser le même droit à un autre dont le seul tort est de demander des réponses face à des agissements de nature à fragiliser l’APR.
Tout le monde aura remarqué la légèreté de votre réponse. Vous êtes dans la nostalgie de l’homme providentiel qui n’est plus de notre époque. On vous aurait presque pardonné ce défaut d’analyse si votre réaction s’élevait un peu au-dessus du caniveau. La poursuite de « votre lutte au sein de l’APR », comme vous dites, passera tôt ou tard par une cohérence de votre démarche. Attaquer violemment tout militant qui ose demander à être édifié sur les rapports d’ABC à l’APR est une diversion maladroite qui ne saurait durer. Vous prônez la prudence et la neutralité face aux raisons supposées ultra secrètes de la brouille entre « deux frères » tout en prenant partie pour l’un. Réveillez-vous avant que le délire narcissique que vous soutenez aveuglément ne nous fasse perdre des acquis durement conquis. La seule cause qui mérite vraiment des sacrifices, c’est la patrie, pas la carrière politique d’un homme quel qu’il soit !
Bien au-delà de votre agressivité mensongère et ridicule à l’endroit d’une personne, c’est tous les militants soucieux de l’unité de l’APR qui sont interpellés. Ils attendent toujours des réponses aux questions de fond qui ne peuvent plus être esquivées plus longtemps. Vous êtes placés devant vos responsabilités. Par conséquent, vous avez le choix entre une loyauté sans faille à l’APR et une scission assumée pour une cause dépourvue de vision.
Amadou Bâ
CCR France

Les commentaires sont fermés.