Modern technology gives us many things.

Les libéraux accusent Macky et son frère Aliou Sall sur un scandale de 200 milliards CFA

C’est bien 200 milliards que vous avez lu. C’est par le biais d’un communiqué que la Fédération nationale des cadres libéraux accusent le Président macky Sall et son frère autour d’une nébuleuse de 200 milliards CFA. LA FNCL attend « des explications nettes et précises sur le versement des 200 milliards de Francs CFA par la société américaine KOSMOS à PRETO TIM Sénégal administrée par Aliou SALL, qui après avoir empoché cette faramineuse somme, déclare quitter le groupe pétrolier à la fin de l’année 2014 »…Lire l’intégralité du communiqué
Communiqué
Le bureau de la Fédération Nationale des Cadres Libéraux du Parti Démocratique Sénégalais a, au cours de sa réunion hebdomadaire, analysé la situation sociopolitique du pays, entre autres points.
Relativement à la découverte du pétrole au Sénégal qui ne devrait être qu’un moyen d’amélioration du bien-être de nos concitoyens, la FNCL regrette la manipulation, la duperie et surtout le manque de transparence notés du côté du gouvernement. A cet effet, elle remercie le Président Me Abdoulaye WADE pour avoir éclairé la lanterne des sénégalais et mis en avant l’intérêt supérieur du Sénégal en révélant au grand jour les termes de l’accord d’exploration et d’exploitation de blocs d’hydrocarbures de Saint Louis et de Cayar.
A la suite de la réplique maladroite du Ministre des Mines et de l’Industrie, Aly Ngouille NDIAYE, la FNCL constate que le gouvernement ne fait que s’embourber davantage pour les raisons suivantes.
1. Sur les décrets signés par les deux régimes
La FNCL rappelle que contrairement aux allégations du Ministre Aly Ngouille NDIAYE, l’Etat du Sénégal a signé le décret n° 2011-1824 du 10 novembre 2011 portant approbation du Contrat de Recherche et de Partage de Production d’Hydrocarbures conclu entre l’Etat du Sénégal, la Société des Pétroles du Sénégal (PETROSEN) et la société African Petroleum Corporation (APC) pour le bloc de RUFISQUE OFFSHORE PROFOND et non pour les blocs de SAINT LOUIS ET CAYAR.
A la survenue de la deuxième alternance, et faisant fi de la continuité de l’Etat et sous le fallacieux prétexte d’une harmonisation fiscale, Macky SALL et son gouvernement ont décidé de remettre à plat tous les engagements précédemment conclus pour mettre en place une commission chargée de conduire les négociations en vue de l’attribution des blocs d’hydrocarbures identifiés au Sénégal. Cette commission composée de l’Etat du Sénégal, de PETROSEN et des sociétés d’hydrocarbures concernées devait, à la suite des démarches entreprises, soumettre au Ministre Aly Ngouille NDIAYE ses conclusions pour avis devant conduire à la prise d’un décret d’approbation d’un contrat.
C’est ainsi que le Président Macky SALL a pris le Décret n° 2013-1154 du 23 août 2013 portant extension de la période initiale de Recherche du Contrat de Recherche et de Partage de Production d’hydrocarbures entre l’Etat du Sénégal, la Société des Pétroles du Sénégal (PETROSEN) et la compagnie PETRO-TIM Limited pour le bloc de Saint-Louis Offshore Profond.

La FNCL regrette que le gouvernement persiste encore dans la duperie, la manipulation car contrairement aux déclarations mensongères d’Aly Ngouille NDIAYE, c’est bel et bien Macky SALL qui a signé le décret portant contrat entre l’Etat du Sénégal et PETRO TIM, société d’Hydrocarbures créée par son frère Aliou SALLL.

2. Les conditions opaques et nébuleuses d’attribution de la licence à PRETO TIM
LA FNCL s’interroge sur les mobiles ayant amené le Président Macky SALL à attribuer des blocs aussi convoités à la société de son jeune frère Aliou SALL, PETRO TIM, créée au lendemain de la seconde alternance, précisément le 09 juillet 2012, au détriment des géants comme KOSMOS, TULLOW, ORIX PETROLIUM, FORTESA, entre autres.
3. Les 200 milliards versés à PRETRO TIM
LA FNCL attend de Macky SALL et de son gouvernement des explications nettes et précises sur le versement des 200 milliards de Francs CFA par la société américaine KOSMOS à PRETO TIM Sénégal administrée par Aliou SALL, qui après avoir empoché cette faramineuse somme, déclare quitter le groupe pétrolier à la fin de l’année 2014 tout en accusant les médias de lui faire perdre son emploi. Par ailleurs, elle invite la CREI, l’OFNAC et les autres organes de contrôle de l’Etat, les ambassades, les partenaires au développement, la société civile à se saisir de ce dossier scandaleux, au nom de la gouvernance vertueuse, sobre et transparente.
Enfin la FNCL se dit prête, au nom de l’intérêt supérieur de la nation, à un débat contradictoire et constructif sur le bradage de notre économie nationale opéré par Macky SALL, sa famille et ses alliés.

Fait à Dakar, le 23 octobre 2014

1 commentaire
  1. Charles Diatta dit

    L’affaire Arcelor Mittal 2500 milliards et Petro Tim Senegal 200 milliards risque d’amener Macky SALL et son Frangin à Reubeuss pour 5 ans. Voleurs: fils de Vigile et de Vendeuse de Thiaf, fauchés comme des rats en 2000; maintenant Macky et son Frangin roulent sur l’or. Voleurs!!!

Les commentaires sont fermés.